Press "Enter" to skip to content

Tradition. L’origine du symbole de la fleur de prunier dans la culture chinoise

CHINE ANCIENNE > Tradition

Le symbolisme de la fleur de prunier est un phénomène très particulier dans la culture traditionnelle chinoise. Les érudits se comparent souvent aux fleurs de prunier et admirent leur geste élégant qui consiste à se dresser contre la neige de l’hiver, sans rivaliser avec les autres fleurs pour la lumière du printemps, mais en annonçant simplement l’heureuse nouvelle de l’arrivée du printemps. Dans la culture traditionnelle chinoise, on dit que chaque type de fleur est entre les mains d’une fée. Et cet article parle de l’origine de la fleur de prunier.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il y a encore une remarque à faire : « Tout chose a un esprit ». Tout entité vivante a une manière d’être, un état d’être et un système de vie. Comme le dit le proverbe chinois, « l’homme a une langue humaine, et les bêtes ont un langage animal ». C’est également vrai pour les plantes. Elles ont chacune leur propre système linguistique et leurs propres relations sociales. Ces affirmations ont été confirmées par les expériences de certains scientifiques de pointe.

Dans le cas de la fleur de prunier, aussi nombreuses soient les variétés et aussi différentes qu’elles soient les unes des autres, elles appartiennent toutes au système des espèces de fleurs de prunier. Cela dit, venons-en au sujet de cet article.

La forme originale de la fleur de prunier : un rocher utilisé par un immortel pour sa méditation

Dans le ciel d’un passé lointain, un immortel avait l’habitude de s’asseoir sur un rocher pour méditer. Au fil du temps, alors que les pouvoirs de l’immortel s’accroissent, le rocher devient un siège à fleurs de plus en plus spirituel (les rochers dans le ciel sont spirituels).

Un jour, quand l’Immortel revient d’une sortie, il voit que la pierre est devenue très spirituelle, alors l’Immortel dit : « Comme c’est merveilleux ! » Cela dit, il verse deux larmes de compassion en ressentant l’ingéniosité de la création du ciel et de la terre.

Le temps était venu pour ce rocher de devenir autre chose, et avec l’arrosage des larmes de l’immortel, le rocher s’est transformé en une véritable fleur : la fleur de prunier.

Parce que la fleur était à l’origine l’objet de méditation de cet immortel, elle était naturellement imprégnée du caractère de l’immortel : par exemple, l’immortel s’est assis là pendant de longues périodes de l’histoire avec constance, et les vêtements de l’immortel étaient si légers et purs que chaque fois que l’immortel rencontrait les dieux, ceux-ci pouvaient ressentir sa pureté et sa transcendance, ainsi que son calme, libre de tout désir. Lorsque l’immortel dit : « Comme c’est merveilleux », il montre sa belle nature avec son cœur rempli de droiture et de constance.

Lorsque le rocher devient une fleur tangible, un autre Bouddha passe. Le Bouddha estime que la nature de cette fleur pourrait démontrer le monde intérieur d’une vie qui pratique et qu’elle serait directement utile pour maintenir la moralité des êtres inférieurs et leur permettre de revenir à l’origine à travers la pratique, aussi a-t-il donné un « corps » à cette fleur de prunier. Ce Bouddha a dit à la fleur de prunier que, bien qu’elle n’ait pas de corps humain à la surface, sa présentation sous une forme végétale devait préparer le terrain culturel pour la diffusion de la Grande Loi universelle sur terre avant qu’elle ne soit répandue. Pour qu’elle ne se sente pas seule, de nombreux dieux et bouddhas ont créé de nombreuses variétés de fleurs de prunier.

La fleur de prunier est devenue l’incarnation de l’esprit chinois

Ainsi, dans l’histoire de cette civilisation chinoise, de nombreuses allusions ou vers célèbres, liés à la fleur de prunier sont apparus, et la fleur de prunier est devenue un symbole d’incarnation de l’esprit chinois. La République de Chine (aujourd’hui Taiwan) a désigné la fleur de prunier comme fleur nationale, et l’ancienne capitale de la République de Chine, Nanjing, ainsi que d’autres villes chinoises ont désigné la fleur de prunier comme fleur de la ville.

Face à la neige hivernale, les gens appréhendent le froid et sont vulnérables, mais les fleurs de prunier s’épanouissent dans l’environnement froid, ce qui est en soi une sorte de transcendance. Lorsque le printemps revient et que le temps se réchauffe, les belles fleurs de prunier disparaissent discrètement, ne laissant qu’une touche de vert pour se fondre dans le printemps et l’été.

La fleur de prunier démontre pour tous les êtres du monde l’idée d’authenticité et de pureté véritable, ainsi que son intrépidité et son calme face à la neige et au vent. C’est l’une des significations du parfum des fleurs de prunier depuis dix mille ans !

Dans la société actuelle, où le Parti communiste chinois persécute brutalement le Falun Dafa depuis plus de vingt ans, les disciples du Dafa persévèrent, s’opposant pacifiquement et rationnellement à la persécution et diffusant la vérité. Ce qu’ils font n’a qu’un seul but : faire comprendre aux gens que le Falun Dafa est bon, ne pas croire les mensonges du Parti communiste chinois et choisir un bel avenir pour eux-mêmes et leurs familles.

Ils existent parmi vous et moi, et semblent ordinaires en apparence. Mais ils incarnent parfaitement l’esprit de fleur de prunier, qui défie la tyrannie et montre la vraie nature de la vie dans toute sa plénitude, c’est une inspiration pour le monde. Dans un avenir proche, ils deviendront un témoignage inoubliable dans l’histoire de la civilisation humaine !

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.