Press "Enter" to skip to content

Tradition. Les éventails, des objets mystérieux aux multiples facettes

CHINE ANCIENNE > Tradition

Les éventails ont été utilisés tout au long de l’histoire. (Image : Pixabay / CC0 1.0)

Peut-on imaginer un monde sans éventails ? Ce serait comme vivre dans un monde sans oiseaux.

Les premiers éventails en Chine étaient en plumes, C'est la raison pour laquelle on trouve le radical « plume » (羽) dans le caractère « éventail » (扇) en chinois. Dans les temps anciens, les éventails étaient utilisés pour maintenir l’air frais ainsi que pour écarter la lumière du soleil et la poussière.

On pense que l’éventail existe depuis la préhistoire. Un éventail peut même être constitué d’une simple feuille verte. L’éventail peut également être fabriqué à partir de différentes sortes de matériaux comme l’os ou le bambou et être orné de soie et de plumes. On pourrait penser que seules les dames portaient des éventails, mais dans la Chine ancienne, les hommes, aussi bien que les femmes, les utilisaient. Ces objets symbolisaient le statut et le pouvoir pour la personne qui le tenait. Le premier éventail chinois , de forme circulaire, aurait été modelé d’après la pleine lune et signifie l’union et le bonheur. Dans la culture chinoise, l’éventail était utilisé pour s’éventer et se cacher le visage lorsqu’on croisait un dignitaire. Aujourd’hui, en Chine, l’éventail écran continue d’être utilisé dans toute la société.

A quoi sert un éventail ?

L’éventail est un objet utilisé pour induire un courant d’air dans le but de se rafraîchir ou d’attiser les braises d’un foyer. Vous pouvez utiliser le vent pour exercer une force sur les objets ou encore l’utiliser pour disperser la fumée ou des émanations toxiques. Dans les mythes et légendes anciennes, l’éventail est aussi utilisé comme un outil magique. Dans le Voyage vers l’Ouest, l’un des quatre grands romans classiques de la littérature chinoise, un éventail magique a été donné au roi des singes, Sun Wukong, qui a immédiatement entrepris d’essayer ses pouvoirs. On dit que lorsqu’il l’a agité la première fois, les feux de la Montagne Flamboyante se sont éteints, la seconde fois, une douce brise s’est levée, la troisième fois, une bruine rafraîchissante est tombée partout et les pèlerins ont poursuivi leur chemin dans de bonnes conditions.

Portrait d'une femme tenant un éventail rigide (ovale) tiré du tableau « Appréciant les prunes » de l'artiste chinois Chen Hongshou. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Portrait d’une femme tenant un éventail rigide (ovale) tiré du tableau
Appréciant les prunes de l’artiste chinois Chen Hongshou. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)

Les éventails dans l’art et la poésie

Vers le 2e siècle av. J.-C., à l’époque où l’éventail était alors un simple objet d’art, il était orné d’aquarelles de fleurs de lotus, d’oiseaux et de paysages. La calligraphie sur éventail a été répertoriée pour la première fois dans l’histoire de Wang Xizhi, un calligraphe très célèbre en Chine. L’éventail porteur de poèmes était également très répandu à cette époque. Les poètes, soudainement inspirés, écrivaient leurs vers sur des éventails. Lors de leurs pérégrinations, ils emportaient souvent avec eux de nombreux éventails vierges. Lorsqu’il récitait un poème, on pouvait généralement voir l’érudit chinois se balancer et agiter son éventail comme pour célébrer la beauté d’un poème.

Les éventails dans les arts martiaux

Vers le XVIe siècle, l’éventail a été adopté comme arme. Il était muni de lames aiguisées comme des rasoirs à chacune des extrémité des rayons constitués d’acier ou de fer. Les éventails de Kung Fu étaient solides et résistants lorsqu’ils étaient fermés et mortellement aiguisés et tranchants lorsqu’ils étaient ouverts. L’éventail de Kung Fu était facile à transporter et à dissimuler. En ouvrant l’éventail, le son distrayait l’adversaire et servait à obscurcir sa vision. En position ouverte, les extrémités pointues servaient pour trancher ou poignarder. En position fermée, il était utilisé comme un bâton solide pour frapper et bloquer. Principalement utilisés dans les combats au corps à corps sur une courte distance, les petits éventails pouvaient également être utilisés comme projectiles causant des dommages considérables lors de l’impact. On pouvait aussi dissimuler une arme, de petits poignards ou encore des fléchettes empoisonnées dans les lames individuelles de l’éventail.

Un simple éventail avait, semble-t-il, de nombreuses fonctions dans la Chine ancienne. Il pouvait également être offert en cadeau d’adieu entre des amis, des amants ou encore faire l’objet d’un échange entre des ennemis.

Un éventail pliant peint par l'empereur Qianlong pour l'impératrice douairière Chongqing, Chine, 1762 après J.-C.  (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Un éventail pliant peint par l’empereur Qianlong pour l’impératrice douairière Chongqing, Chine, 1762 après J.-C. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)

Les éventails de Shen Yun

Les éventails sont également utilisés dans les danses folkloriques et les arts du spectacle chinois. La danse des éventails est mondialement connue et chaque variante obéit à des règles bien spécifiques. Les danseurs combinent des mouvements synchronisés et des formes traditionnelles avec des éventails à plumes pour créer une belle performance. La célèbre troupe de danse classique Shen Yun de New York, utilise des éventails dans presque tous ses spectacles. Des élégants éventails en forme d’ellipse des femmes de Mandchourie aux paires d’éventails jaunes éclatants qui s’unissent pour former des orbes de chrysanthèmes, les variétés sont nombreuses. Les éventails coulants utilisés dans la danse des nymphes d’eau et les éventails royaux accompagnant l’empereur sont des éléments particulièrement appréciés. Shen Yun met à l’honneur 5000 ans d’histoire et de culture traditionnelle chinoise dans sa forme la plus authentique.

Traduit par Camille Lane

Version en anglais : The Mysterious and Mulit-Faceted Chinese Fans