Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Une glycémie élevée est un facteur aggravant les symptômes dus à la Covid-19

SANTÉ > Bien-être

Une méta-étude menée par l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a extrait des informations issues de 240 000 articles scientifiques accessibles dans la base de données Covid-19. Elle révèle qu’une glycémie élevée favorise le développement et l’aggravation des symptômes dus à la Covid-19. Aujourd’hui, gérer sa glycémie semble être encore plus important.

L’EPFL dispose d’une puissante infrastructure de calcul intensif nommée Blue Brain Project. Grâce à elle, depuis mars 2020, l’EPFL a extrait 240 000 articles scientifiques sur la Covid-19 et a systématiquement retracé les étapes de l’infection. Il en ressort des preuves qu’une glycémie élevée favorise le développement du virus à chaque étape majeure de son cycle.

Selon le site Frontiers « Ils ont testé la faisabilité de l’hypothèse en examinant manuellement la littérature référencée par la synthèse générée par machine et ont conclu : qu’un taux élevé de glucose peut faciliter la progression de la maladie par de multiples mécanismes. Ce qui peut expliquer, en grande partie, les différences de gravité de la maladie observées dans la population. »

Il semble raisonnable de penser qu’il est très important de surveiller sa glycémie et de limiter les glucides. Le dépistage par un test de glycémie capillaire peut se faire en pharmacie. L’idéal est de le faire à jeun, car la valeur n’est pas influencée par l’alimentation. Une glycémie normale à jeun oscille entre 0.70g/l et 1.10g/l et doit être inférieure à 1.40g/l 1h30 après un repas. La fédération des diabétiques de France estime une personne diabétique lorsque sa glycémie à jeun est supérieure à 1.10g/l. S’il y a suspicion de diabète, ou de pré-diabète, une consultation médicale est nécessaire.

Selon le site de l’association des diabétiques de France, « certaines causes d’hyperglycémie sont dues à des facteurs tels qu’un dérèglement du pancréas et de la sécrétion de l’insuline, la libération du glucose par le foie, lorsque ce dernier n’a pas eu d’apport nutritionnel pendant plus de 8h, une trop grande déshydratation, un excès de fièvre ou la prise de certains médicaments (comme la cortisone). Ces facteurs seront diagnostiqués par un médecin endocrinologue. »

Une glycémie élevée est un facteur aggravant les symptômes dus à la Covid-19
Parce qu’un jus ne contient pas les fibres du fruit, il élève bien plus vite  la glycémie que la consommation du fruit entier. (Image : silviarita / Pixabay)

Limiter les glucides pour éviter une glycémie élevée

Les glucides sont des sucres présents dans les légumes, les fruits, les céréales, les féculents et bien sûr dans les sucres, le miel etc. Les glucides présents dans les légumes ne présentent aucune incidence, pour les personnes ayant une valeur glycémique normale. Les céréales complètes et les fruits sont composés de fibres qui ralentissent l’absorption des glucides dans le sang : ce qui fait qu’en manger dans des proportions normales ne provoque pas de déséquilibres physiologiques.

Par contre, les sucres qui se retrouvent dans les desserts, les viennoiseries, les céréales raffinées, l’alcool…, devraient être limités voire supprimés, surtout le soir. En effet, le soir un repas frugal facilite le sommeil et évite que les glucides ne soient stockés dans le foie : ce qui favoriserait une résistance à l’insuline. Cette hormone est produite par le pancréas qui permet l’assimilation des glucides. Une résistance à l’insuline peut déclencher un diabète.

Une glycémie élevée est un facteur aggravant les symptômes dus à la Covid-19
Trouver des moments de bonheur chaque jour pour pallier le stress améliore la santé. (Image : Pexels / Pixabay)

Le cortisol et l’adrénaline en excès peuvent déclencher un diabète

Ces deux hormones sont sécrétées en excès lors de période de stress. Elles sont importantes pour métaboliser les glucides et les graisses. En excès régulier, elles permettent l’apparition du diabète de type 2 et de l’obésité. Un stress violent et subit peut déclencher un diabète instantanément. Être stressé régulièrement aura le même effet sur le long terme. C’est pourquoi il est important de gérer son stress.

Prendre du recul face aux situations désagréables, relativiser les faits, voir le côté positif dans toutes situations, avoir de la gratitude malgré les écueils…, cette façon d’appréhender la vie va limiter le stress et procurer une sensation de quiétude. Même en étant convaincu du bien-fondé de cette attitude, il n’est pas facile de la faire sienne. La méditation, la cohérence cardiaque, un bon bain, un massage, le contact avec la nature, une sortie entre amis ou en famille, un animal de compagnie, le sport et les activités créatrices permettent toutes de limiter le stress. Chacun trouve ce qui lui convient, l’important est d’être bien dans sa tête malgré les soucis et les difficultés de la vie.

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.