Press "Enter" to skip to content

Monde. Somalie : Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, plus de sept millions de personnes nécessitent une aide alimentaire 

ACTUALITÉ > Monde

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), plusieurs régions de Somalie pourraient être confrontées à la famine d’ici septembre prochain. Plus de sept millions de personnes nécessitent actuellement une aide alimentaire.

L’agence avertit qu’avec la hausse des prix des produits de base, les pertes massives de bétail dues à la sécheresse et les difficultés pour l’aide alimentaire d’atteindre les personnes les plus vulnérables, huit régions du pays pourraient être touchées.

Plus de trois millions de têtes de bétail essentielles aux communautés pastorales et agro-pastorales de Somalie sont mortes et la production agricole a considérablement diminué, en raison du manque de précipitations et des conditions de sécheresse intense.

Depuis le début de l’année 2022, plus de 900 000 personnes ont été déplacées en raison de la sécheresse.

Hassan Abdul Koran, un agriculteur de 38 ans originaire de Dinsoor, une ville de la région sud-ouest de la baie de la Somalie , a quitté sa maison avec sa famille, après avoir perdu tout son bétail et ses récoltes.

Ils se sont rendus à Dolow, une ville située à plus de 300 kilomètres de là, dans l’espoir d’obtenir de l’aide.

« Il y avait une grave sécheresse dans le pays et aucune pluie. Donc, tout ce que nous avons planté n’a pas poussé », a déclaré Abdul Koran.

Fatuma AdanKusow, une mère de deux enfants, originaire de Kolaban, également dans la région de Bay, a parcouru à pied plus de 300 km avec ses deux enfants, survivant grâce aux dons des gens le long du chemin.

« Lorsque nous avons épuisé notre stock de nourriture de la ferme et que les animaux ont commencé à mourir, nous ne pouvions plus nourrir nos enfants. Nous avons décidé de fuir en raison de la faim », a-t-elle déclaré.

Le nombre de personnes nécessitant une aide humanitaire d’urgence qui s’élevait à 4,1 millions au début de 2022 est estimé à 7,1 millions entre juin et septembre 2022.

En avril, les prix de l’eau et des aliments de base dans certaines régions ont augmenté de 140 à 160 % par rapport à la moyenne sur une base de cinq ans.

Afin d’évaluer la situation et d’obtenir un soutien pour la réponse humanitaire, le groupe des directeurs des secours d’urgence du Comité permanent interorganisations s’est récemment rendu dans les zones touchées par la sécheresse.

« Nous nous concentrons essentiellement sur les moyens de subsistance. Il s’agit de fournir de l’argent liquide pour permettre aux gens d’acheter de la nourriture pour survivre. Il s’agit de maintenir les animaux en vie grâce à une alimentation d’urgence, des traitements vétérinaires et un approvisionnement en eau pour les animaux dans un contexte de sécheresse, ce qui est très important. Ce sont les types d’activités pratiques que nous devons mener », a déclaré Rein Paulsen, directeur des urgences et de la résilience à la FAO.

Bien que la FAO ait fourni une assistance dans les zones rurales, touchant 265 013 ménages entre janvier et juin de cette année, l’ampleur de l’aide actuellement fournie et le financement de la communauté internationale ne sont pas suffisants.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : Over Seven Million in Desperate Need of Aid as Somalia Famine Risk Worsens

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.