Press "Enter" to skip to content

Monde. Un Chinois en Ukraine recevant des menaces de mort pour avoir publié des images de la guerre sur les réseaux sociaux déclare être pris entre deux feux

ACTUALITÉ > Monde

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par les forces russes le 24 février, Wang Jixian, un programmeur chinois vivant dans la ville portuaire ukrainienne d’Odessa, a publié des vidéos sur les réseaux sociaux pour faire la lumière sur la situation là-bas.

Wang Jixian, 36 ans, est un cadre chinois qui travaille pour une société américaine de technologie d’intelligence artificielle. Avant de déménager en Ukraine, il n’aurait jamais pensé que Kiev, la capitale de l’Ukraine, ou la destination touristique populaire d’Odessa rencontrerait un jour la guerre.

Dans des vidéos publiées sur ses comptes YouTube et WeChat, Wang Jixian montre des images d’avions de chasse russes abattus, de civils ukrainiens fabriquant des bombes à essence et des dizaines de cadavres laissés ensanglantés dans les rues d’Odessa.

Parce que Pékin a refusé de condamner l’invasion de la Russie malgré la pression croissante de l’Occident, choisissant plutôt de l’appeler une « opération militaire spéciale », le compte WeChat de Wang Jixian (une plateforme de médias sociaux chinois populaire) a été bloqué par le Parti communiste chinois (PCC), pour le motif de « diffusion de rumeurs malveillantes et de contenus illégaux ».

Dans le même temps, Wang Jixian a déclaré qu’il était également ciblé par des pirates en ligne qui l’accusent de « trahir le pays », tandis que d’autres le menaçaient d’être envoyé en prison ou d’être tué à son retour en Chine.

La vidéo de Wang Jixian décrivant le bruit des bombes entendu au loin et la manière dont les points de contrôle de sécurité ont été renforcés pour les civils à travers la ville d’Odessa.(Image : Capture d’écran / YouTube)

Wang Jixian : « Je n’ai plus peur »

« J’ai maintenant deux champs de bataille », a déclaré Wang Jixian dans une interview avec Voice Of America (VOA). « Celui d’en face est terrifiant. Il a des chars, mais je peux le voir, je peux le toucher. Je peux aussi l’éviter. L’autre champ de bataille est encore plus effrayant, je ne le vois pas, mais il existe. Je ne sais même pas qui ils sont, mais ils veulent me tuer », se référant aux nombreuses menaces de mort qu’il a reçues de cyber-intimidateurs.

Cependant, Wang Jixian a déclaré qu’il n’avait plus peur des menaces et a démenti les mensonges du PCC sur l’évacuation des chinois vivant en Ukraine. Wang Jixian a déclaré qu’il n’avait reçu aucune notification concernant l’évacuation et n’avait vu qu’une déclaration publiée sur le site Web de l’ambassade de Chine exhortant les ressortissants chinois à évacuer la zone après le début de l’invasion.

« Nous n’avons vu l’avis que quelques heures après le début de l’invasion, qui nous a informés ? Personne ne l’a fait. » : dit Wang Jixian.

Des ressortissants chinois pris entre deux feux

Par rapport aux pays occidentaux, la lenteur de l’évacuation des ses ressortissants par la Chine a conduit à des milliers d’étudiants et d’hommes d’affaires chinois, comme Wang Jixian, bloqués en Ukraine. Kharkiv, la deuxième plus grande ville d’Ukraine, a été sévèrement bombardée par les forces russes, forçant de nombreux étudiants chinois à se réfugier dans des tunnels souterrains et des métros.

Dans la région de Samui, des centaines d’étudiants chinois se sont entassés pour dormir dans des abris anti-aériens. Alors que les sources de nourriture devenaient de plus en plus rares, certains étudiants plus jeunes ont fondu en larmes, mais l’ambassade de Chine n’a toujours pas offert d’aide et leur a dit d’évacuer par eux-mêmes.

Wang Jixian a déclaré que ses amis à Kharkov n’avaient reçu l’avis d’évacuation de l’ambassade de Chine que le 1er mars, quelques jours après le début de l’invasion. De plus, ils ont été invités à se rencontrer à un point d’extraction situé dans la capitale de Kiev, mais toutes les routes et tous les ponts menant à Kiev avaient été bombardés ou fermés, rendant le voyage impossible.

Wang jixian remerciant un soldat ukrainien et lui disant qu’il espère qu’il restera en sécurité. (Image : Capture d’écran / YouTube)

Dans l’une des dernières vidéos publiées sur son compte YouTube, Wang Jixian s’est excusé auprès de ses parents et a déclaré qu’il avait décidé de rester pour aider les ukrainiens de toutes les manières possibles, car il serait tout simplement impossible d’évacuer Odessa à ce stade.

Selon les autorités russes, deux ressortissants chinois ont été blessés par des tirs des troupes ukrainiennes alors qu’ils tentaient de fuir Kharkov. Un autre rapport, qui a été censuré en Chine, a affirmé que quatre citoyens chinois avaient été abattus lors d’un incident distinct.

« Les gens ont le droit de vivre »

Wang Jixian a également continué d’appeler à « la fin de cette guerre », ajoutant : « Peu m’importe de quel pays vous venez, je suis avant tout une personne et je respecte la vie. Les gens ont le droit de vivre », a-t-il déclaré.

« Il y a des catastrophes humanitaires partout ici. » Wang Jixian a ajouté que bien qu’il n’ait pas la capacité d’aider directement à combattre les forces russes sur le champ de bataille, certains de ses amis chinois ont pris les armes pour aider les troupes ukrainiennes et ont été tués par des tirs russes.

Grâce à son expérience en programmation et en technologie, Wang Jixian a déclaré qu’il aidait les ukrainiens à réparer des téléphones portables qui auraient pu être infiltrés par des pirates informatiques russes et qu’il avait proposé d’aider à surveiller les enfants de parents partis faire la guerre.

Rédacteur Nello Tinazzo

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.