vieillard

Un vieillard perd son cheval à la frontière, mais n’est-ce pas un mal pour un bien ? (Image : BioPic Photos / Pixabay) L’expression chinoise « Un viellard perd son cheval à la frontière, n’est-elle pas un mal pour un bien ? » (塞翁失马,焉知非福, pinyin : sài wēng shī mǎ,yān zhī fēi fú) est une belle illustration de cet art de vivre positif.