CULTURE

Zhang Sanfeng donna sa tunique et son chapeau au roi et lui conseilla de les porter en l’appelant à l’aide lorsqu’il serait confronté à la famine et la misère. (Image: Capture / YouTube) Zhang Sanfeng, né aux alentours de 1247, fondateur du Tai Chi, était un pratiquant de la dynastie Ming.
S'agenouiller dans un champ de melons pour remettre ses chaussures, et lever ses mains pour ajuster son bonnet sous un prunier, peut inciter les gens à penser que vous êtes en train de voler les melons et les prunes (Qiye / Pixabay)  Le proverbe chinois « Dans un champ de melons, ne posez pas votre soulier ; sous un prunier n’ajustez pas votre bonnet » (瓜田李下, pinyin: guā tián lǐ xià) est tiré d’un poême ancien, de la dynastie Tang, intitulé « la bonne conduite d’un homme de droiture. ».
Une robe impériale de la dynastie Qing. (Image: Wikimedia) L’Histoire n’a pas fini de nous surprendre par sa complexité, et nous apporte pourtant des réponses instructives. Découvrons une perspective de l’Histoire de Chine, au temps de la chute du dernier empire.
Le roi Qi Xuan Wang adorait écouter le son du Yu, un instrument de musique à vent, en bambou. (Image : Janeb13 / Pixabay) Cette histoire nous est racontée par Han Fei Zi (韩非子, pinyin: hán fēi zǐ, 279 av. J.-C. - 233 av. J.-C.), philosophe chinois du courant légiste, ayant vécu à la fin de la période des Royaumes combattants dans l’Etat de Han.
Tang Taizong accepta la demande de Songtsan Gambo et choisit une fille de son clan, destinée à devenir la Princesse Wencheng. L’union de la princesse Wencheng et du roi de Tubo (le Tibet) préserva la paix entre la Chine et le Tibet et permit des échanges culturels.
L’oeuvre dont est tirée cette histoire est connue sous le nom d'«Illustrations du classique de la piété filiale. » (Image: wikimedia / CC0 1.0) Au temps de la dynastie Qing (1850-1876), sous le règne de Xianfeng et Tongzhi, vivait une femme connue pour sa piété filiale, et pour son dévouement à sa belle-mère. Après une tragédie et un malentendu, elle fut accusée d'un crime horrible. Heureusement, grâce à la grande sagesse d'un magistrat du comté, son cas put être résolu.
Selon la légende, Cangjie, un responsable aux ordres de l'Empereur Jaune, inventa les caractères chinois. (Image: epochtimes.com) Cangjie, fonctionnaire aux ordres de l’Empereur Jaune, est à l’origine de l’incroyable création des caractères chinois. Suivons son parcours!
J'ai fait appel à un moine qui avait la capacité de connaître le sort d'une personne et qui pouvait dire les relations qu'elle avait eues dans sa vie antérieure. Après avoir écouté l’histoire du couple, le moine a pu voir leur relation passée, avec son troisième œil. (Image: flickr / CC BY-ND 2.0) Cette histoire concerne une famille de trois personnes. L'homme de la maison était honnête et bon, tandis que la dame travaillait dur et était intelligente. Ils avaient une fille de 17 ans. Cette famille aurait pu être admirée par tous. Mais comme le dit le vieux dicton chinois: «Chaque famille a ses propres problèmes.»
Un vieillard perd son cheval à la frontière, mais n’est-ce pas un mal pour un bien? L’expression chinoise « Un viellard perd son cheval à la frontière, n’est-elle pas un mal pour un bien? » (塞翁失马,焉知非福, pinyin: sài wēng shī mǎ,yān zhī fēi fú) est une belle illustration de cet art de vivre positif.
La piété filiale féminine est probablement l'une des vertus fondamentales les plus reconnues et un pilier important de la culture traditionnelle chinoise depuis plus de mille ans. (Image: Virandek/ Pixabay, CC0 1.0) La piété filiale est peut-être l'une des vertus fondamentales les plus reconnues chez la femme, et un pilier important de la culture chinoise traditionnelle. depuis plus de mille ans; ce principe accompagne les femmes durant leur grossesse.
Comme dans toutes les civilisations anciennes, la philosophie chinoise traditionnelle refléte  une vision anti-moderniste des genres, avec des caractéristiques déterminantes pour l'homme et la femme. (Image : Hanfu Love via flickr CC BY 2.0) Comme dans toutes les civilisations anciennes, la philosophie chinoise traditionnelle refléte une vision anti-moderniste des genres, avec des caractéristiques déterminantes pour l'homme et la femme.
seul un coeur de compassion peut nous aider à développer un esprit positif et constructif, et à bénéficier d’une vie harmonieuse. Cela pourrait être le secret du bonheur. (Image: elijahssong / Pixabay) Le proverbe «l’apparence naît du cœur» (相由心生,pinyin: xiàng yóu xīn shēng ) nous fait comprendre que seul un coeur de compassion peut nous aider à développer un esprit positif et constructif, et à bénéficier d’une vie harmonieuse.  Cela pourrait être le secret du bonheur.
Les artistes et leur rôle dans la société L'art joue un rôle important dans la formation de la culture d'une société. Alors que certains disent que le but d'un artiste est d'exprimer la beauté du monde qui les entoure, d'autres prétendent que la valeur réelle d'une œuvre d'art vient de sa capacité à exprimer la vérité d'une manière qui influence les gens pour le mieux.
Alors qu'il se cachait à la campagne pour éviter d'être capturé, Zhang Liang rencontra un vieil homme mystérieux. (Image : wikimedia / CC0 1.0) Au début de la dynastie Han, un haut responsable du nom de Zhang Liang, débuta sa carrière comme aristocrate de l'État de Han, durant la période des Royaumes Combattants (475-221 av. J.-C.). La dynastie Han n'est pas la même chose que l'État de Han.
«Cendrillon», de Maxfield Parrish. Magazine de mode «Harper Bazaar» lithographie de 1914. (Image:Domaine Public) L’illustration populaire «Mary, Mary, Quite Contrary» de Maxfield Parrish,figurait sur les sacs de Ferry’s Seeds bags. (Image:Domaine Public)
 Zhuge Liang était un stratège extraordinaire. Il vit au-delà de l'apparence d'une femme et l’épousa pour ses vertus. (Image: Par Morio [CC BY-SA 4.0]. De Wikimedia Commons) Zhuge Liang choisit une femme laide, à la surprise générale. Mais cette laideur cachait de véritables talents. Ne vous fiez pas aux apparences…
La «fièvre chinoise» populaire en France au 18ème siècle a fait d'Arcadio Huang un lettré et un érudit reconnu de son vivant. (Image: domaine public) En 1713, Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, connu simplement sous le nom de Montesquieu, fut présenté à Arcadio Huang et devint un visiteur assidu.
Cette peinture montre l'un des premiers Chinois arrivés en Europe, le jésuite Jane Fuzong, du musée d'art de l'université de Harvard. (Image: domaine public) Huang Jialu est né dans le comté de Putian, dans la province du Fujian, le 15 novembre 1679. Il a perdu son père à l'âge de sept ans et a été adopté par l'évangéliste français Li Feili. Li Feili a engagé un célèbre érudit confucéen local pour lui enseigner la culture traditionnelle chinoise. .
Au bout d'un certain temps, un tigre est soudainement apparu. (Image : pixabay / CC0 1.0) Neuf hommes étaient sur le chemin du retour vers leur ville natale après avoir terminé leur service civil. Ils venaient tous du même village. Ils se trouvaient dans un col de montagne éloigné quand, tout à coup, il s'est mis à pleuvoir très fort. Ils se précipitèrent pour s'abriter dans une grotte. Il a continué à pleuvoir et ils ont attendu. Au bout d'un certain temps, un tigre est apparu soudain
Wei Wen Hou, le souverain du pays de Wei. (Image : NTD) Wei Wen Hou, le dirigeant du pays de Wei, voulait choisir un ministre pour servir à ses côtés. Il y avait deux candidats, Wei Cheng-Zi et Di Huang. Mais Wei Wen Hou avait du mal à prendre une décision.