Le mouvement Tuidang et le positionnement des Chinois (2)

Par Vision Times
Le 20/11/2020

La propagande du Parti communiste doit être comprise de manière complètement différente
 

Le Centre de Service Tuidang, à la sortie de la station Causeway Bay, à Hong Kong en 2012. (Image : wikimedia / Shujenchang / CC BY-SA 3.0)
Le Centre de Service Tuidang, à la sortie de la station Causeway Bay, à Hong Kong en 2012. (Image : wikimedia / Shujenchang CC BY-SA 3.0)
 

Le site du mouvement Tuidang ((退黨運動/退党运动) qui signifie démissionner du Parti Communiste Chinois (PCC), annonce que depuis 2004, il est à l’origine d’un retrait massif de Chinois des différents organes du PCC.

Ainsi, les personnes à travers le monde et en Chine, prenant conscience du niveau de corruption et des méfaits commis par le PCC, déclarent publiquement leurs trois démissions : « démissionner du PCC », « démissionner de la Ligue de la jeunesse communiste » et « démissionner des jeunes pionniers », sur les sites Web étrangers de Tuidang, avec leurs vrais noms ou des pseudonymes. Le PCC annonce 90 millions de membres, mais suite à ces démissions le nombre serait aujourd’hui nettement inférieur.

La Chine est actuellement à la veille de grands changements historiques. Les Chinois deviennent également des participants et des témoins du processus historique d’abandon de l’idéologie communiste et de reconstruction de la civilisation chinoise. Certains ont accepté que leur déclaration soit publiée.

 

Des bénévoles du monde entier clarifient la vérité et dénoncent le crime du Parti communiste chinois contre le peuple chinois. (Image : tuidang)
Des bénévoles du monde entier clarifient la vérité et dénoncent le crime du Parti communiste chinois contre le peuple chinois. (Image : tuidang)
 

Déclaration de démission de la Ligue de la jeunesse communiste

« Je me souviens encore de ce jour. C’était après la cérémonie d’adhésion de jeune pionnier de première année. L’ennuyeuse cérémonie d’adhésion avait finalement pris fin. Je traînais mon corps fatigué et je marchais dans le crépuscule froid de l’automne. La cheffe d’équipe s’est soudainement mise à crier : " étudiants, après cette cérémonie d’entrée d’équipe, vous êtes les jeunes pionniers glorieux, tout le monde doit être heureux, mais certains ne le sont peut-être pas… "

Sa voix avait brisé l’atmosphère terne, mais paisible de l’équipe : comme si un boulet de canon explosait dans un village calme, provoquant la panique, mais ne rendant pas l’atmosphère animée. J’étais un peu comme un villageois qui avait été réveillé en sursaut. Avec ma nature directe, j’ai répondu, à l’époque, que je n’étais pas du tout heureux. Juste après avoir prononcé ces paroles, j’ai réalisé que la situation n’était pas bonne et je me suis demandé si je n’avais pas été un peu imprudent. Mais il était déjà trop tard pour reprendre mes paroles. J’ai vu qu’elle était restée abasourdie un moment, peut-être parce qu’elle ne s’attendait pas, suite à son comportement autoritaire, à recevoir une telle réponse. Elle s’est dirigée vers moi d’un pas vigoureux, a attrapé l’écharpe rouge qui venait tout juste d’être posée autour de mon cou, et a essayé de l’enlever de toutes ses forces. Suite à cela, j’ai une cicatrice encore visible aujourd’hui sur mon cou.

À cette époque, j’étais encore jeune, mais cet épisode est toujours resté gravé dans mon esprit. Maintenant, avec la maturité, je n’ai aucune intention de porter de jugements moraux sur la question elle-même, car je suis plus disposé à explorer certaines choses universelles qu’il pourrait y avoir derrière. Et beaucoup de choses, peu importe le nombre de choses m’ont amené à réfléchir et à faire mon choix. »

30/10/2020
Déclarant de Chine continentale

Déclaration de démission des Jeunes Pionniers

« Mon père m’a raconté toutes les choses nuisibles que le parti communiste avait faites et comment il avait lavé le cerveau des gens, comment tout ce que le parti communiste propageait devait être compris de manière différente pour être juste, comment ce que le parti communiste disait être juste était faux, comment ce qui était mauvais était bon, comment la liberté n’était pas la liberté et comment la démocratie n’était pas la démocratie. La leçon d’éducation morale qui nous avait été donnée, était une leçon de lavage de cerveau.

Je déclare que je quitte les Jeunes Pionniers pour effacer la marque perverse des mauvais esprits communistes, et je n’ai rien à voir avec toutes les choses néfastes que le Parti communiste a faites. »

Déclarant : Jia Xin
2020-10-10 19:05

 

Centre Tuidang dans le monde. (Image : tuidang)
Centre Tuidang dans le monde. (Image : tuidang)
 

Á suivre...


Traduit par Charlotte Clémence

Source : https://www.secretchina.com/news/gb/2020/11/15/952533.html