La NBA a laissé tomber les Hongkongais, mais les fans ne semblent pas l’accepter

Par Vision Times
Le 04/11/2019

 

À la suite de la décision de la NBA de faire abstraction de toute mention concernant les manifestations à Hong-Kong, qui pourrait provoquer la colère du gouvernement chinois, les fans semblent avoir décidé de prendre les choses en main. (Photo: Twitter)
À la suite de la décision de la NBA de faire abstraction de toute mention concernant les manifestations à Hong-Kong, qui pourrait provoquer la colère du gouvernement chinois, les fans semblent avoir décidé de prendre les choses en main. (Photo: Twitter)

 

À la suite de la décision de la NBA de faire abstraction de toute mention concernant les manifestations à Hong-Kong, qui pourrait provoquer la colère du gouvernement chinois, les fans semblent avoir décidé de prendre les choses en main.

Beaucoup d'entre eux portaient des maillots pro Hong-Kong lors des matchs. Un des dirigeants de la NBA, Daryl Morey, avait déjà tweeté pour soutenir les protestations, déclenchant une énorme réaction de la part de la Chine.

 


Les fans de la NBA aux États-Unis ont manifesté leur soutien à Hong Kong. (Photo: BrokenSphere [CC BY-SA 3.0])
Les fans de la NBA aux États-Unis ont manifesté leur soutien à Hong Kong. (Photo: BrokenSphere [CC BY-SA 3.0])

 

Soutenir la liberté

Le 18 octobre, au cours d'un match des Brooklyn Nets, des centaines de personnes dans l'assistance portaient des maillots «Stand With Hong Kong» («Soutien à Hong Kong»). Un organisateur de la manifestation a déclaré : «Nous voulons utiliser notre art de la  performance pour montrer notre soutien à Hong-Kong et à la NBA... Ils veulent supprimer la liberté d'expression et étendre la dictature aux Etats-Unis... Il semble que les gens de la NBA ne peuvent pas choisir leurs mots. Donc, si nous ne les arrêtons pas, ils feront de mauvaises choses non seulement en Chine, mais ils en feront aussi en Amérique» New York Post.

La plupart des supporters de Hong-Kong étaient asiatiques. Certains portaient des masques noirs, pareils à ceux des manifestants à Hong-Kong. Un législateur de Hong-Kong qui a participé à la manifestation de la NBA a déclaré qu'il voulait simplement rappeler à l'organisation qu'ils se battaient pour protéger la paix dans le monde. Un autre organisateur de l'événement a critiqué LeBron James, légende de la NBA, qui avait déclaré que Daryl Morey était «mal informé». Certains des panneaux de la manifestation mentionnaient même LeBron.

Lors d’un autre match, un enfant a attiré l’attention d’un caméraman, pendant une Dance Cam afin de montrer son soutien à Hong-Kong. Au cours d’un panoramique, l’opérateur a fait un arrêt sur image et la caméra s'est concentrée sur le garçon qui gesticulait dans tous les sens. «Dès qu’il [le garçon] a eu la vedette, il a rapidement changé de comportement et a sorti une nouveau maillot qui disait «Fight for Freedom, Stand up for Hong Kong» et a levé le poing. La caméra s'est rapidement déplacée, mais il a pu faire passer son message de soutien en affichant le maillot pendant quelques secondes»,  a rapporté le journal Time.

 


 Daryl Morey a publié un tweet maintenant supprimé : « Fight for Freedom. Soutenez Hong-Kong », affirmant clairement son soutien aux manifestants de Hong-Kong. (Photo: Morbidthoughts [CC BY-SA 3.0])
Daryl Morey a publié un tweet maintenant supprimé : «Fight for Freedom. Soutenez Hong-Kong», affirmant clairement son soutien aux manifestants de Hong-Kong. (Photo: Morbidthoughts [CC BY-SA 3.0])

 

Suite au tweet de Daryl Morey, le gouvernement chinois a critiqué la NBA et exigé que l'organisation «montre du respect». Plusieurs sociétés chinoises ont riposté en rompant les liens avec la NBA. Un journaliste radio a refusé de diffuser les matchs d’ouverture  de la nouvelle saison de la NBA. Adam Silver, commissaire de la NBA, a admis que l'organisation souffrait de pertes substantielles dues aux mesures de représailles de Pékin. 

Critique de la part de Mike Pence

Le vice-président américain Mike Pence s'en est pris récemment à la NBA, lui reprochant d’avoir refusé de critiquer la Chine. «Certains des plus grands joueurs et propriétaires de franchises de la NBA, qui exercent régulièrement leur droit de critiquer ce pays (les Etats-Unis), perdent pourtant leur voix lorsqu'il s'agit de la liberté et des droits du peuple chinois... En se rangeant du côté du Parti communiste chinois et en réduisant au silence la liberté d'expression, la NBA agit comme une filiale à part entière de ce régime autoritaire», a-t-il déclaré dans un communiqué (NPR).

 


Adam Silver a admis que la NBA subissait des pertes « substantielles » en raison de la riposte agressive de la Chine. (Photo: wikimedia / CC0 1.0).
Adam Silver a admis que la NBA subissait des pertes «substantielles» en raison de la riposte agressive de la Chine. (Photo: wikimedia / CC0 1.0).

 

Mike Pence a également fustigé Nike, qui avait retiré des produits estampillés NBA Houston Rockets, de ses magasins chinois. Le vice-président a qualifié cette attitude de «anti-américaine» et a accusé l'entreprise de se ranger aux côtés du gouvernement chinois. Il a dénoncé l’attitude «deux poids, deux mesures» de Nike qui se présente comme un champion de la justice sociale, tout en rejetant de telles préoccupations lorsqu'il s'agit de la question de Hong-Kong. Mike Pence a déclaré que le gouvernement des États-Unis soutenait les manifestants de Hong-Kong et que tout recours à la force violente par la Chine à Hong-Kong pourrait compromettre l'accord commercial entre les deux superpuissances.
 

Traduit en français par Charlotte Clément

Version en anglais : NBA Let Down Hongkongers, but Fans Won’t Take It