Press "Enter" to skip to content

Non classé. Cinq façons de surmonter la procrastination et d’aller de l’avant

Non classé

Vous ne cessez de différer certaines contraintes et cette habitude vous empêche de réaliser votre potentiel ? Alors, sans aucun doute, vous êtes sujet à la procrastination. En repoussant toujours les tâches importantes et en faisant fi de la ponctualité, vous gaspillez un temps précieux.

La procrastination est rarement intentionnelle. Cette habitude découle de facteurs internes et externes, qui peuvent, avec de la détermination, être gérés pour nous aider à maintenir le cap.

Quelles sont les causes de la procrastination ?

Le mot procrastination est dérivé du latin procrastinare, qui signifie « remettre au lendemain », et du grec ancien akrasia, qui signifie « faire quelque chose contre son gré ».

Souvent, lorsque vous procrastinez, vous êtes conscient que vous remettez à plus tard des choses importantes, et que c’est quelque chose de mauvais, mais vous y succombez quand même.

« C’est pourquoi nous disons que la procrastination est essentiellement irrationnelle », a déclaré le Dr Fuschia Sirois, professeur de psychologie à l’université de Sheffield. « Cela n’a pas de sens de faire une chose dont on sait qu’elle aura des conséquences négatives ».

Selon le Dr Tim Pychyl, professeur de psychologie à l’Université Carleton d’Ottawa, la procrastination n’est pas un problème de gestion du temps, mais un « problème de gestion des émotions ». C’est une stratégie pour s’adapter à des émotions difficiles, comme l’ennui ou l’anxiété, ressenties au cours de certaines tâches.

Cependant, en remettant les tâches au lendemain pour éviter ces émotions négatives, vous finissez par vous sentir encore plus mal. Vous vous contraignez à accomplir diverses tâches sans importance, plutôt que de faire face aux choses plus essentielles liées à vos objectifs dans la vie.

Comment surmonter la procrastination

La procrastination est dictée par nos émotions, elle nous pousse à être irrationnels. Vouloir simplement arrêter est généralement inefficace. La procrastination provient de notre état d’esprit. Changer votre façon de penser est un facteur crucial pour vaincre la procrastination.

Abandonner l’ego

La première étape consiste à abandonner l’ego et à accepter de se sentir mal à l’aise. En cherchant à préserver votre réputation, vous vous confinez dans une zone de confort limitée. Cet état d’esprit vous empêche de progresser et peut vous amener à éviter une tâche redoutée, mais importante.

Épictète a dit : « Si tu veux t’améliorer, contente-toi d’être fou et stupide ».

Se sentir stupide ne signifie pas forcément que vous êtes stupide. Chaque fois que vous commettez une erreur, vous devriez en tirer la leçon. Pouvoir se relever et faire mieux à l’avenir est plus gratifiant que de n’avoir jamais commis d’erreur.

La plupart des gens qui réussissent connaissent l’échec avant de connaître le succès. Ne laissez pas votre ego prendre le dessus. Soyez prêt à essayer, à échouer et à essayer de nouveau.

Maintenir une pensée positive et faire de son mieux

Bien que nous puissions vivre jusqu’à cent ans, nous ne devrions pas compter là-dessus. Le temps passe en un clin d’œil. Nous devrions utiliser chaque instant pour devenir la meilleure version de nous-mêmes.

Marcus Aurelius a dit : « Ce n’est pas la mort qu’un homme devrait craindre, mais il devrait craindre de ne jamais commencer à vivre. »

Pour tirer le meilleur parti de chaque situation, il est important de se concentrer sur des valeurs essentielles comme la gentillesse, l’honnêteté et la force de caractère. Ce faisant, vous éprouverez moins de regrets et serez satisfait de votre vie.

Surmonter les défis avec détermination

Prenez votre vie en main et relevez vos défis plutôt que de vous plaindre de votre situation. Fixez-vous des normes élevées et essayez de les respecter.

Comme l’a dit Épictète : « Combien de temps allez-vous attendre avant d’exiger le meilleur pour vous-même ? ».

Chacun est responsable de son cheminement. Relevez les défis qui se présentent à vous, et contournez les barrières qui vous limitent. Lorsque les choses ne semblent pas aller dans votre sens, rappelez-vous que vous êtes le seul à pouvoir franchir le pas qui mène à la réussite.

façons de surmonter la procrastination et d’aller de l’avant
Lorsque vous étiez petit, vous êtes certainement tombé d’innombrables fois avant de pouvoir enfin tenir sur vos petites jambes. Si vous avez pu surmonter ces difficultés alors que vous n’étiez qu’un enfant, vous ne devriez pas en rester là. (Image : Philippe Put / Flickr / CC BY 2.0)

Traiter l’échec comme le meilleur professeur

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’échec peut être une bonne source de motivation, même si c’est une épreuve redoutable. Ne considérez pas l’échec comme une fin en soi, mais plutôt comme une étape, un outil pour vous améliorer.

Dans notre culture, on nous apprend à considérer l’échec comme quelque chose de négatif. Nous redoutons l’humiliation et le sentiment de honte qui accompagnent l’échec, ainsi que le jugement des autres.

Cette peur est souvent à l’origine de la procrastination, car elle nous limite à notre zone de confort. Essayez de considérer l’échec comme la plus grande des motivations pour avancer diligemment et atteindre vos objectifs.

Cessez de culpabiliser lorsque vous trébuchez, et analysez plutôt les raisons qui vous ont poussé à chuter. Tirez-en les leçons afin d’éviter de répéter cette expérience à l’avenir. Il est possible que les autres vous critiquent, cependant, le plus souvent, nous sommes nos pires critiques. Laissez tomber cette mentalité et accordez-vous des mots d’encouragement.

façons de surmonter la procrastination et d’aller de l’avant
Huile sur toile du peintre Christian Krog (1852-1925) Intitulée Bons amis. (Image : wikimedia / Christian Krohg / Domaine public)

Choisir ses amis avec discernement

Entourez-vous de personnes qui vous font vous sentir bien et vous ne vous sentirez plus seul. Les amis et la famille sont souvent d’un grand réconfort et peuvent vous aider à rester positifs et pleins d’espoir. Vous devez cependant observer leur comportement.

Selon Épictète « Les opinions et les problèmes des autres peuvent être contagieux. Ne vous sabotez pas en adoptant involontairement des attitudes négatives et improductives par vos associations avec les autres. »

Choisissez les bonnes personnes qui vous pousseront à donner le meilleur de vous-même et à maintenir une attitude positive et joyeuse. La procrastination vous freinera si nous n’avez pas la volonté de vous améliorer. Lorsqu’une situation vous semble désastreuse, pouvoir compter sur le soutien des autres vous donnera la force d’aller de l’avant.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.