De la NSA à Netflix, tout le monde vous surveille

Le 12/02/2019
Tout le monde, des agences de renseignements aux entreprises commerciales, suit tout ce que vous faites en ligne. (Image: via pixabay / CC0 1.0)
Tout le monde, des agences de renseignements aux entreprises commerciales, suit tout ce que vous faites en ligne. (Image: via pixabay / CC0 1.0)

 

Internet stocke toutes sortes de renseignements personnels sur ses utilisateurs, de leurs messages texte aux photos, vidéos, discours, etc. Bien que nous souhaitions qu'Internet soit un espace sûr et sécurisé où nos données sont protégées en permanence contre les tiers, la vérité est que ce n'est pas du tout le cas. Qu'il s'agisse d'agences de renseignement comme le FBI, la NSA ou la CIA, ou de sociétés commerciales comme Netflix, Google, Facebook, etc., presque toutes les organisations suivent tout ce que vous faites en ligne.

 

Le suivi de la NSA

L'an dernier, des documents déclassés de la NSA ont révélé que depuis dix ans l'agence utilisait un système de reconnaissance vocale pour retrouver certaines personnes.

 «La technologie fonctionne en analysant les caractéristiques physiques et comportementales qui rendent la voix de chaque personne distincte, telles que la hauteur, la forme de la bouche et la longueur du larynx. Un algorithme crée ensuite un modèle informatique dynamique des caractéristiques vocales de l'individu. C'est ce qu'on appelle communément une «empreinte vocale». L'ensemble du processus - capturer quelques mots prononcés, les transformer en empreinte vocale et comparer cette représentation à d'autres «empreintes vocales» déjà stockées dans la base de données - peut se faire presque instantanément », selon The Intercept.

La NSA peut pirater n'importe quel téléphone ou ordinateur équipé de microphones, les allumer et écouter vos conversations. Votre appareil n’est même pas nécessaire. Vous voyagez peut-être dans un train, entouré de gens qui tiennent leur smartphone. L'agence peut pirater ces téléphones et les utiliser pour écouter tout ce que vous dites. La Chine et l'UE testeraient également de tels systèmes de localisation vocale.

Le programme PRISM est un autre moyen utilisé par les services de renseignement américains pour pister les gens. Cela permet à la NSA, à la CIA et au FBI d'accéder littéralement aux appels Internet, aux chats et aux courriels internationaux d'une personne sans avoir à émettre un mandat.  Bien que le gouvernement américain souligne que le programme PRISM ne s'adresse qu'aux étrangers, la réalité est que de nombreux Américains sont également visés par le programme PRISM.

L'article 702 de la Foreign Intelligence Surveillance Act donne aux services de renseignements le droit d'espionner des citoyens américains sans mandat. On estime que plus de 125 000 Américains sont ciblés et surveillés par la NSA en vertu de cette loi. Ce qui fait peur, c'est que le citoyen n'a pas à être accusé d'un acte répréhensible. Toute personne censée avoir accès à de l'information sur les affaires étrangères peut être ciblée.

 

Netflix et autres médias

Les sites Web populaires comme Netflix, Google, Amazone, Facebook, et d'autres sites Web dépensent également beaucoup d'argent pour concevoir de nouvelles façons de pister les utilisateurs. Toutefois, contrairement à la NSA, les entreprises utilisent principalement les données collectées à des fins commerciales.

Dans la plupart des cas, les grandes entreprises technologiques collectent des données d'utilisateurs pour comprendre leurs comportements et leur fournir un contenu ou des publicités pertinentes. Bien que cela semble être une bonne chose, beaucoup de gens trouvent déconcertant que les entreprises aient accès à des informations telles que l'historique de navigation, les pages de médias sociaux, l'historique des commentaires, les activités d'achat, etc.

Avec l'essor de l'Internet des objets (IdO), la collecte de données ne fera que s'intensifier. Au fil du temps, les données recueillies par plusieurs entreprises pourraient être rassemblées pour construire un modèle de comportement d'un utilisateur spécifique. Beaucoup craignent qu'une telle évolution ne conduise à la manipulation des individus.