La menace n°1 pour l'armée américaine : La Chine communiste

Texte français : Guillaume
Le 02/10/2019

Le général Mark Milley, chef d'état-major de l'armée américaine, a qualifié la Chine de principal défi militaire pour les États-Unis durant le siècle à venir. 

Il s'exprimait devant la commission sénatoriale des forces armées en tant que futur conseiller du président.

 

Le général Mark Milley a déclaré que Pékin s'améliore sur les cinq fronts de défense - terrestre, aérien, maritime, spatial et cybernétique. (Image: Capture d’écran / YouTube)
Le général Mark Milley a déclaré que Pékin s'améliore sur les cinq fronts de défense - terrestre, aérien, maritime, spatial et cybernétique. (Image: Capture d’écran / YouTube)

 

La menace militaire chinoise

« La Chine est bien renseignée sur nous...  nous avons fait l’objet d’une surveillance rapprochée durant la Première et la Deuxième Guerre du Golfe. Ils ont espionné nos capacités. Et à bien des égards, ils les ont copiées et ont adopté bon nombre de doctrines et d’organisations... Ils nous dépassent en recherche et développement et en approvisionnement... Nous, les États-Unis, devons veiller à ne pas perdre nos avantages par rapport à d’autres pays, en particulier par rapport à la Chine », a-t-il déclaré dans un communiqué (CNN).

Le général Mark Milley a annoncé que Pékin s'améliore sur les cinq fronts de défense - terrestre, aérien, maritime, spatial et cybernétique. Cependant, le général n'a pas tardé à souligner que la Chine n'était pas encore l’ennemi, mais un concurrent puissant. Il a souligné que les États-Unis veulent la paix et ne veulent pas entrer en guerre contre le pays asiatique. Quant à la question de savoir comment il compte gérer la pression qu'il subira pour donner honnêtement ses opinions au président, le général Milley rappelle aux membres du Sénat que c'est tout simplement son travail de le faire.

« Être prêt à dire: Monsieur le Président, vous vous trompez à ce sujet..  quand cela concerne quelque chose qu'il ne veut pas entendre, alors il n'y a pas de responsabilité plus importante dans votre carrière... Le cimetière national d’ Arlington est rempli de nos compagnons d'armes, et nous comprenons parfaitement les dangers de la profession que nous avons choisie... Nous savons de quoi il s'agit, et nous ne nous laisserons pas intimider au point de prendre des décisions stupides... Nous allons donner nos meilleurs conseils militaires et expliquerons clairement les conséquences » a-t-il précisé dans un communiqué (indépendant). Le général Milley est devenu chef d'état-major de l'Armée de terre en 2015 et a contribué au retrait des troupes militaires des campagnes en Afghanistan et en Irak. Toutefois, il est d'avis que le retrait trop rapide d'un nombre important de troupes en Afghanistan serait une erreur stratégique. Le général Milley a été personnellement recommandé par le président Trump en décembre dernier pour être son prochain conseiller militaire.

 

La tension militaire croissante entre les États-Unis et la Chine est devenue évidente après que les États-Unis aient approuvé la vente d'armes à Taiwan. (Image: Capture d’écran/ YouTube)
La tension militaire croissante entre les États-Unis et la Chine est devenue évidente après que les États-Unis aient approuvé la vente d'armes à Taiwan. (Image: Capture d’écran/ YouTube)

 

La Chine mécontente ?

La tension militaire croissante entre les États-Unis et la Chine est devenue évidente après que les États-Unis aient approuvé la vente d'armes à Taiwan d’une valeur de 2,2 milliards de dollars. Pékin a immédiatement annoncé des sanctions commerciales à l’encontre les États-Unis.

« La vente d'armes à Taïwan par les États-Unis a gravement violé les normes fondamentales du droit international et des relations internationales... Afin de sauvegarder les intérêts nationaux, la Chine va imposer des sanctions aux entreprises américaines participant à cette vente d'armes à Taïwan », a déclaré Geng Shuang, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, dans un communiqué (Al Jazeera).

Le ministère de la Défense de Taiwan a annoncé qu'il continuerait à consolider ses forces armées pour contrer toute attaque potentielle de la Chine, dont le but est d’annexer l'île. Le soutien militaire de Washington envers Taipei a été une source d'irritation pour Pékin, qui a déjà admis qu'il n’excluait pas un recours à la force si nécessaire pour conduire à «l’unification» de Taïwan avec le continent. La Chine a également procédé à des exercices militaires le long de la côte sud-est du pays, envoyant le signal que la vente d'armes entre les États-Unis et Taiwan doit être annulée.