Shi Dakai: le sens de la justice avant tout

Vision Times
Le 28/09/2019

On considère la Révolte des Taiping (1851-1864) comme la plus grande guerre civile chinoise. Elle fut portée par Hong Xiuquan, Shi Dakai, parmi d’autres. Elle établit le Royaume céleste de la Grande Paix, un État que la Dynastie Qing refusa de reconnaître. Cette guerre a marqué l’histoire de la Chine.
 

 La Révolte des Taiping (1851-1864) a marqué durablement l’histoire chinoise: il s’agit de la plus grande guerre civile chinoise jamais connue. (Image: Wikimedia)
La Révolte des Taiping (1851-1864) a marqué durablement l’histoire chinoise: il s’agit de la plus grande guerre civile chinoise jamais connue. (Image: Wikimedia)
 

Shi Dakai, l'un des généraux de l'armée du Royaume Céleste, est un personnage légendaire

Avant de rejoindre l'armée, c’était un homme instruit, intelligent et riche, sociable. Il aimait s’entourer de personnes talentueuses et organisait des dîners chez lui. Chaque jour, il pratiquait l’escrime ou la lance avec ses amis.

Il vivait près d’une montagne. Un groupe de bandits s’y était établi. Ils volaient les voyageurs qui passaient par le col de la montagne. Un jour, un commerçant de Fujian devait passer par ce col, mais craignait d’être volé. Il se rendit chez Shi Dakai et lui demanda sa protection. Shi accepta, alla chercher une compagnie de gardes pour voyager avec le marchant afin qu’il voyage en tout tranquillité à travers la montagne.
 

Un groupe de bandits s’y était établi. Ils volaient les voyageurs qui passaient par le col de la montagne. (Image: Apercoco / Flickr)
Un groupe de bandits s’y était établi. Ils volaient les voyageurs qui passaient par le col de la montagne.(Image: Apercoco / Flickr)
 

Le chef des bandits entra dans une colère noire lorsqu’il apprit la nouvelle. Il se rendit au domicile de Shi accompagné de centaines de ses hommes.

Quand Shi fut informé de sa venue, il ouvrit la porte de chez lui et invita les bandits à entrer. Il leur dit: «Il n’y a que l’argent qui vous intéresse. Le marchand apporte des marchandises et les livre loin de chez lui pour gagner sa vie modestement. C'est un travail difficile. Si vous lui prenez ses biens, il rentrera les mains vides. Il n'aura plus les moyens de vivre et mourra probablement en chemin. Je n’ai pas le coeur à assister à cela. C’est pourquoi je l’aide.»

Shi demanda au marchand combien d'argent il avait. Le marchand dit: «Environ 5 000 unités d'argent.» Shi demanda à son serviteur de prendre 5 000 unités d'argent de son magasin et de le poser sur la table. Alors, il dit aux bandits: «C'est pour vous. J'apprécierais beaucoup que vous preniez mon argent et épargniez le commerçant.»

Les bandits ne s’attendaient pas à cela

Finalement, le chef déclara: «Nous avions entendu dire que M. Shi accordait plus d’importance à la justice qu’aux bien matériels. Nous en sommes désormais les témoins. Nous avons eu un comportement indigne. Nous respectons les nobles actions de M. Shi et épargnons le commerçant. Nous ne prendrons pas votre argent et prenons congé.»

Très heureux, Shi prépara un banquet pour le marchand et invita les bandits à se joindre à eux. Les bandits aimaient bien manger et boire avec Shi. Ils regrettaient de ne pas avoir eu l'occasion de le connaître avant. À la fin du banquet, les bandits firent leurs adieux et Shi insista pour leur donner l'argent. Ils refusèrent à plusieurs reprises, mais sous l’insistance de Shi, ils prirent finalement la moitié de ce qui leur était offert.
 

Très heureux, Shi prépara un banquet pour le marchand et invita les bandits à se joindre à eux. (Image: Wikimedia)
Très heureux, Shi prépara un banquet pour le marchand et invita les bandits à se joindre à eux. (Image: Wikimedia)
 

Le chef des bandits, touché par la bonté de Shi voulut exprimer son admiration. Il envoya ses hommes de main se renseigner sur la date de l'anniversaire de Shi. Shi reçut, le jour de son anniversaire, des cadeaux en or, en jade, et des vêtements brodés. Shi organisa alors un festin qui dura trois jours. Tous les bandits y assistèrent.

Cependant, un homme, jaloux de Shi, décida, en cachette, d’en informer le magistrat du comté

Héberger des bandits pouvait en effet être un désastre pour la région. Le magistrat du comté, qui convoitait également les richesses de Shi, envoya un groupe de gardes au domicile de Shi. À leur arrivée, la fête étant toujours en cours, le magistrat arrêta Shi et tous les bandits et les jeta en prison.

Yang Xiuqing, un ami de longue date de Shi Dakai et déjà général du Royaume céleste, entendit parler de l’arrestation de Shi et envoya des troupes de son armée pour lui venir en aide. Après cela, Shi rejoignit la Dynastie céleste et offrit tout ce qu’il avait pour servir cette cause. Il fut d’une aide considérable durant la Révolte.

Texte français : Lia Suzuran