Sauver les abeilles : Une solution néerlandaise

Vision Times
Le 05/10/2019

Dans la ville d'Utrecht, aux Pays-Bas, de nombreux toits d'abris bus sont recouverts de plantes. Cela a été fait pour encourager la croissance des populations d'abeilles mellifères dans la région.

Un emplacement dédié aux abeilles

Plus de 300 arrêts de bus à Utrecht ont été transformés en lieux propices aux abeilles. En plus d'accroître la biodiversité de la région, ces abris pour abeilles capturent également la poussière fine de l'atmosphère et stockent l'eau de pluie. Les abris bus sont équipés de bancs en bambou et de lampes à DEL éconergétiques. Les toits sont entretenus par des ouvriers qui utilisent des véhicules électriques pour se déplacer autour de ces abris bus.

 
Dans la ville d'Utrecht, aux Pays-Bas, de nombreux toits d'abris bus sont recouverts de plantes. Cela a été fait pour encourager la croissance des populations d'abeilles mellifères dans la région. (Image: Myriams-Fotos / Pixabay)
Dans la ville d'Utrecht, aux Pays-Bas, de nombreux toits d'abris bus sont recouverts de plantes. Cela a été fait pour encourager la croissance des populations d'abeilles mellifères dans la région. (Image: Myriams-Fotos / Pixabay)
 

Ces toits d’abris bus, respectueux de la nature, sont la concrétisation de l'une des nombreuses mesures prises par les Pays-Bas pour protéger les populations d'abeilles dans le pays. Les Pays-Bas sont conscients du problème de la diminution des populations d'abeilles depuis les années 1950. Près de 66 % des plus de 300 espèces d'abeilles du pays ont été classées en voie de disparition. Pour promouvoir la croissance des abeilles, les Pays-Bas ont également créé des milliers d'hôtels pour insectes dans tout le pays, en particulier à Amsterdam.
 

Les toits d’abris bus, respectueux de la nature sont la concrétisation de l'une des nombreuses mesures prises par les Pays-Bas pour protéger la population d'abeilles dans le pays. (Image : Capture d'écran / YouTube)
Les toits d’abris bus, respectueux de la nature sont la concrétisation de l'une des nombreuses mesures prises par les Pays-Bas pour protéger la population d'abeilles dans le pays. (Image : Capture d'écran / YouTube)
 

Souvent fabriqués à partir de palettes en bois, les hôtels à insectes sont essentiellement des structures abritant des petits tubes où les abeilles peuvent se réfugier. De plus, des plantes connues pour attirer les abeilles ont été  placées de façon stratégique dans la ville. Le gouvernement a également interdit l'utilisation de pesticides chimiques sur les terrains publics après avoir constaté que certains pesticides affectaient  la capacité à voler des abeilles. Grâce à ces mesures, la population d'abeilles à Amsterdam a augmenté de près de 45 % depuis 2000.  

L'année dernière, les Pays-Bas ont introduit une stratégie de pollinisation pour relancer la population d'insectes comme les abeilles, les papillons, etc, identifiés comme essentiels au maintien de l'agriculture dans le pays. À Amsterdam, le gouvernement local mène une politique visant à convertir près de la moitié des espaces verts publics en jardins de plantes indigènes. «Notre stratégie est d'utiliser des espèces indigènes, mais aussi des espèces très florifères et fructifères pour les abeilles...les citoyens reconnaissent l'importance de l'environnement naturel dans la conception d’un parc. Cela fait partie de la culture», a déclaré dans un communiqué Geert Timmermans, un écologiste travaillant pour la ville. (NBC News).
 

Population d'abeilles aux Etats-Unis

Sur les 100 espèces végétales cultivées constituant environ 90 % de l’alimentation dans ce pays, 35 % sont pollinisées par les abeilles, les chauves-souris et les oiseaux. En  transférant le pollen des étamines mâles aux pistils femelles, les abeilles sont les premiers initiateurs de la reproduction pour de nombreuses plantes.. Aux États-Unis, les colonies d'abeilles domestiques sont expédiées dans tout le pays, tout au long de l'année, pour polliniser les cultures alimentaires.
 

Aux États-Unis, les colonies d'abeilles domestiques sont expédiées dans tout le pays tout au long de l'année pour polliniser nos cultures alimentaires. (Image : Capture d'écran / YouTube)
Aux États-Unis, les colonies d'abeilles domestiques sont expédiées dans tout le pays tout au long de l'année pour polliniser nos cultures alimentaires. (Image : Polly-Dott / Pixabay)
 

Selon ABC News «En février, environ 60 % des colonies partent en Californie pour polliniser les amandiers.... Les abeilles se rendent ensuite en Floride pour polliniser les cultures d'agrumes avant de remonter dans le sud-est pour polliniser les bleuets et les cerisiers, ainsi que d’autres spécialités de fruits et légumes.... La pollinisation des  pommiers commence dans le nord-est en juin, et la dernière pollinisation se produit habituellement dans le Maine,de fin juin à début juillet pour les bleuets nains... Les abeilles se rendent ensuite à un endroit fixe pour plusieurs mois, passés à récolter le nectar et à produire le miel»

Ces derniers temps, les Etats-Unis ont fait face à un déclin rapide de la population d'abeilles, ce qui inquiète les experts en agriculture. Entre octobre 2018 et avril 2019, la population d'abeilles mellifères domestiques a diminué de 37,7 %, et de 40,7 % pour l'année entière (d'avril 2018 à avril 2019). La principale raison de la chute de la population d'abeilles est due à une espèce d’acarien d’origine asiatique, parasite de l’abeille, le varroa, qui envahit les ruches et transmet aux abeilles la maladie appelée varroase. La mauvaise gestion des colonies, l'exposition des ruches aux pesticides et la perte d'habitats contribuent également à la diminution de la population d'abeilles. Si la tendance se maintient, elle pourrait entraîner une forte hausse du prix des denrées alimentaires.

Texte français : Fetty Adler