Le Canada peut-il aider Hong Kong?

Texte français : Marlène
Le 30/08/2019

La situation à Hong Kong reste turbulente. Certaines communautés hongkongaises établies au Canada espèrent que le gouvernement canadien pourra faire davantage pour soutenir le peuple hongkongais dans sa lutte pour la liberté et les droits de la personne en protégeant les activistes de la démocratie hongkongaise, notamment en gelant les avoirs de ceux qui violent la liberté de Hong Kong.

 

Les communautés hongkongaises basées au Canada espèrent que le gouvernement canadien pourra faire davantage pour soutenir le peuple de Hong Kong dans sa lutte pour la liberté et les droits de l’homme.
Les communautés hongkongaises basées au Canada espèrent que le gouvernement canadien pourra faire davantage pour soutenir le peuple de Hong Kong dans sa lutte pour la liberté et les droits de l’homme. (Image: Capture d'écran / YouTube)

 

Selon Radio Free Asia, des organisations telles que la Fédération de Vancouver, le Canada-Hong Kong Link et la Hong Kong Association for Advancement, font activement la promotion de la campagne «Help Hong Kong». Elles ont demandé au ministère canadien des Affaires étrangères de publier une déclaration selon laquelle le gouvernement canadien accorde une attention particulière à la violation par le gouvernement chinois de son engagement à l'égard de la promesse «un pays, deux systèmes» et au fait qu’il interfère avec le droit du peuple de Hong Kong à diriger Hong Kong.

D’autres appels sont en cours, demandant au gouvernement canadien d’appliquer des sanctions à l’encontre de ceux qui abusent de la liberté et des droits de Hong Kong en gelant leurs avoirs ou ceux de leurs familles au Canada. Et afin d'empêcher qu'un éventuel  projet de loi sur l'extradition ne porte atteinte aux droits des Canadiens d’origine hongkongaise, ils demandent au gouvernement canadien de préparer une réponse stratégique dans les meilleurs délais.

 

Des organisations telles que la Fédération de Vancouver, le Canada-Hong Kong Link et la Hong Kong Association for Advancement font activement la promotion de la campagne «Help Hong Kong». (Image: Capture d'écran / YouTube)
Des organisations telles que la Fédération de Vancouver, le Canada-Hong Kong Link et la Hong Kong Association for Advancement font activement la promotion de la campagne «Help Hong Kong». (Image: Capture d'écran / YouTube)

 

Gloria Fung, présidente de Canada-Hong Kong Link, a déclaré que plus d'un million de Canadiens passent régulièrement une partie de l'année à Hong Kong et que, pour cette raison, le gouvernement canadien devrait accorder une grande attention à la crise qui sévit à Hong Kong. Elle souhaite que le ministère des Affaires étrangères publie dès que possible une déclaration dans laquelle il exprime ses préoccupations au sujet de la situation à Hong Kong et qu'il émette un avertissement concernant  les voyages à Hong Kong et sanctionne les personnes au pouvoir qui ont violé la démocratie et les droits humains à Hong Kong.

Gloria Fung a déclaré : «Nous devrions disposer d'un moyen efficace d'empêcher les personnes qui ont violé la liberté des droits de la personne, la démocratie et la primauté du droit, d'entrer au Canada. Nous devrions également être en mesure de limiter leurs avoirs et ceux de leurs familles au Canada

 

Gloria Fung, présidente de Canada-Hong Kong Link, souhaite que le gouvernement canadien interdise l'entrée au Canada des personnes au pouvoir qui ont violé la démocratie et les droits humains à Hong Kong. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Gloria Fung, présidente de Canada-Hong Kong Link, souhaite que le gouvernement canadien interdise l'entrée au Canada des personnes au pouvoir qui ont violé la démocratie et les droits humains à Hong Kong. (Image: Capture d'écran / YouTube)

 

Kenneth Tung, qui a participé au lobbying auprès du Congrès américain, a déclaré que, comparativement aux États-Unis, la politique étrangère du Canada à l’égard de Hong Kong était relativement passive. La situation des droits de l’homme à Hong Kong s’est gravement détériorée et le pays subit de fortes pressions. Le Canada devrait donc prendre l’initiative de proposer une telle loi.

Chak Kwong Au, un conseiller municipal de Richmond City, en Colombie-Britannique, a déclaré que les immigrants de Hong Kong étaient profondément impliqués dans la société canadienne et partageaient les valeurs canadiennes. La plupart des anciens combattants canadiens d’origine chinoise qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale provenaient de familles d'immigrants de Hong Kong. Les Canadiens reconnaissent également ce qui se passe à Hong Kong et y sont attentifs.

Chak Kwong Au a déclaré : «Le monde entier regarde Hong Kong. Mes amis occidentaux et mes collègues du Parlement demandent ce qui se passe à Hong Kong et à ce que le gouvernement de Hong Kong prenne des mesures à portée internationale.»