Histoires de la Chine antique : la nourriture est pour soulager la faim

Texte français : Laila Hachimi
Le 12/08/2019

Comme le dit le vieil adage: «Lorsque la faim se manifeste, tout est permis pour remplir l'estomac.» L'histoire qui suit donne foi à cette affirmation.
 

Lorsque vous avez faim et que vous avez besoin de vous remplir l'estomac, peu importe combien le riz est sec. (Image : Dolvita108 / Pixabay)
Lorsque vous avez faim et que vous avez besoin de vous remplir l'estomac, peu importe combien le riz est sec. (Image : Dolvita108 / Pixabay)
 

Liu Nanyuan était ministre des travaux publics à l'époque de Jiajing (1522-1566) sous la dynastie Ming (1368-1644). Après sa retraite, il retourna dans sa ville natale. Un fonctionnaire provincial qui avait autorité sur cette ville était pointilleux et exigeant en ce qui concerne la nourriture. Les fonctionnaires subalternes de la région se sentaient intimidés lorsqu'ils attendaient la visite de cet homme. Liu Nanyuan leur indiqua : « Il a été mon élève. je lui donnerai mes conseils. »

 

Mais ensuite un mets délicat fut servi, accompagné d'un excellent vin. (Image : Wikimedia)
Mais ensuite un mets délicat fut servi, accompagné d'un excellent vin. (Image : Wikimedia)
 

Liu rendit visite à ce fonctionnaire exigeant, et lui dit :

«J'aurais aimé organiser un banquet pour vous, mais cela pourrait très probablement prendre trop de votre temps précieux et interférerait avec vos affaires. Pour faciliter les choses, pourquoi ne pas venir dîner chez moi? Ma femme est absente et personne ne pourra vous préparer quelque chose de spécial. Que pensez-vous d'un repas simple?»

Le protocole empêcha le fonctionnaire provincial de refuser l'invitation, car après tout Liu avait été son professeur.

Une fois rendu à la maison de Liu, midi était passé, et aucune nourriture n’avait été servie. Le fonctionnaire avait déjà très faim. Lorsqu'un plat finit par arriver, il ne vit que du riz et quelques morceaux de tofu. Liu et son invité mangèrent chacun trois bols de riz, puis le fonctionnaire finit par être rassasié, au point qu'il ne put plus manger. Mais ensuite, un mets délicieux fut servi, accompagné d'un excellent vin. En peu de temps, la table fut recouverte de plats délicieux.

 

En peu de temps, la table fut recouverte de plats délicieux (Image : FotoshopTofs / Pixabay)
En peu de temps, la table fut recouverte de plats délicieux (Image : FotoshopTofs / Pixabay)
 

Hélas, le fonctionnaire était trop rassasié pour pouvoir goûter à autre chose. Liu Nanyuan insista pour que son invité mange plus, mais le fonctionnaire refusa, disant: «Je suis vraiment rassasié. Je suis incapable d’avaler une autre bouchée.» Liu sourit et commenta :

«Vous voyez, peu importe que la nourriture soit savoureuse, élaborée et riche, ou simplement nourrissante. Une fois que nous sommes rassasiés, même la nourriture la plus élégante ne pourra nous tenter. La différence réside dans l'horaire des repas. La nourriture n'a qu'un seul but: remplir l'estomac et soulager la faim. Seules les personnes de peu de vertu exigent des aliments spéciaux et ne réalisent pas qu'elles contraignent les autres avec leurs exigences et leur créent des problèmes.»

Le fonctionnaire provincial suivit le conseil de son ancien professeur et ne fit plus jamais de demandes déraisonnables concernant la nourriture.