Le Canada décide d'interdire les plastiques à usage unique

Texte français : Marlène
Le 30/06/2019

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé que son pays interdira les plastiques à usage unique d'ici 2021. Faisant référence au problème de la pollution plastique qui affecte notre planète, Trudeau a rappelé que nous ne pouvons plus continuer à l'ignorer.

 

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé que son pays interdira les plastiques à usage unique d'ici 2021. (Image: Kasiaczernik / Pixabay)
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé que son pays interdira les plastiques à usage unique d'ici 2021. (Image:  Kasiaczernik / Pixabay)

 

Interdiction des plastiques à usage unique

Dans cette annonce, Trudeau n’a pas précisé quels articles seront interdits. Le gouvernement prévoit d’abord  de déterminer quels types de plastiques sont les plus nocifs, pour ensuite les interdire. Le Canada établira de nouvelles normes et de nouveaux objectifs pour les entreprises qui fabriquent des articles en plastique ou vendent des produits emballés dans du plastique. Les entreprises seront également responsables du recyclage de leurs déchets plastiques en vertu de l'interdiction proposée.

Selon les autorités canadiennes, l'interdiction pourrait éliminer environ 2 millions de tonnes de pollution par le carbone. Cela devrait également permettre de créer près de 42 000 emplois supplémentaires et de stimuler l'économie. Cependant, l'industrie canadienne du plastique emploie près de 100 000 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 35 milliards de dollars américains, de ce fait, l'effet réel de cette interdiction sur l'économie nécessite une étude beaucoup plus détaillée.

Le Canada ne recycle que 10% environ du plastique utilisé. Si rien n'est fait concernant l’usage du plastique, les canadiens vont gaspiller 11 milliards de dollars de plastique d'ici 2030. Bien que le projet de Trudeau de réduire les déchets de plastique ait reçu un soutien, certains experts ne sont pas certains qu'une interdiction soit la bonne façon d'aller de l'avant. Morton Barlaz, ingénieur en environnement de la North Carolina State University, estime que nous devrions inciter les gens à éviter l’usage du plastique.

 
Le Canada ne recycle environ que 10% du plastique utilisé. (Image : Stevepb / Pixabay)
Le Canada ne recycle environ que 10% du plastique utilisé. (Image : Stevepb / Pixabay)
 

«L’argent reste la meilleure des motivations. Au lieu d'interdire les sacs, nous pourrions commencer à les faire payer... Tout ce que nous évoquons – une paille, un sac en plastique, un couvert – a une fonction pour les consommateurs. Si nous l'interdisons, nous devons réfléchir à une alternative et à ce qu'elle peut apporter aux gens et à l'environnement», a-t-il dit à PBS.

Il y a aussi un problème de prix. Même si le canadien moyen acceptera volontiers l'interdiction des plastiques, il sera moins susceptible d'en supporter les conséquences économiques. Une étude menée par l'Université Dalhousie a révélé que près de 89 % des canadiens ne sont pas prêts à  payer 2,5 % de plus pour des produits en plastique, en raison de leur interdiction.

Interdiction de l’ UE

En mars de cette année, l'Union européenne a approuvé une loi visant à interdire, d'ici 2021, les articles en plastique à usage unique comme les couverts, les pailles et les cotons-tiges. Les fabricants d'engins de pêche seront tenus de payer pour les filets en plastique récupérés en mer.

 

En mars de cette année, l'Union européenne a approuvé une loi visant à interdire les articles en plastique à usage unique comme les couverts, les pailles et les cotons-tiges d'ici 2021. (Image : Alexas_Fotos / Pixabay)
En mars de cette année, l'Union européenne a approuvé une loi visant à interdire, d'ici 2021, les articles en plastique à usage unique comme les couverts, les pailles et les cotons-tiges. (Image : Alexas_Fotos / Pixabay)
 

«En vertu de la nouvelle loi, l'UE demandera aux États membres d'atteindre un objectif de collecte de : 77% des bouteilles en plastique d'ici 2025,  et de 90% d'ici 2029.. La loi exige également que d’ici 2025 les bouteilles en plastique contiennent au moins 25% de matières recyclées, et 30 % d’ici 2030 . Ces mesures visent à modifier rapidement le comportement des consommateurs et à générer des avantages environnementaux et économiques, notamment en évitant l'émission de l’équivalent de 3,4 millions de tonnes de dioxyde de carbone», a déclaré SDG.

Les nouvelles lois ont été adoptées une fois que l'UE a découvert que les plastiques constituaient plus de 80% des déchets marins. Selon les estimations, les océans du monde sont pollués par près de 150 millions de tonnes de plastique, et jusqu’à 13 millions de tonnes chaque année. Certains experts prévoient que d'ici 2050, le poids des déchets plastique pourrait dépasser le poids des poissons dans l’océan