Le fondateur de Xiaomi s'engage à verser 1 milliard de dollars à une organisation caritative

Le 03/05/2019

Lei Jun, le fondateur et fabricant chinois de smartphones Xiaomi, recevra une énorme prime de 1 milliard de dollars US pour sa contribution à l'entreprise. L'entrepreneur milliardaire s'est engagé à tout donner à des œuvres caritatives.


Lei Jun, le fondateur et fabricant chinois de smartphones Xiaomi, recevra une énorme prime de 1 milliard de dollars US pour sa contribution à l'entreprise. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Lei Jun, le fondateur et fabricant chinois de smartphones Xiaomi, recevra une énorme prime de 1 milliard de dollars US pour sa contribution à l'entreprise. (Image: Capture d'écran / YouTube)

 

Générosité ou stratégie vers de bonnes relations publiques ?

«Tel qu'indiqué dans le rapport annuel de la Société, un individu a obtenu des émoluments se situant dans une fourchette de 150 000 001 à 15 000 000 000 HK$, pour une mission terminée le 31 décembre 2018. Il s'agit de Lei Jun, notre administrateur, et les émoluments représentent, au 2 avril 2018,  636 596 190 actions ordinaires de catégorie B de la Société, attribuées à un groupe dirigé par Lei Jun», a déclaré la société dans son dépôt réglementaire (Business Today).

Aux prix courants cotés à la bourse de Hong Kong, les actions de Xiaomi se négocient à 11,70 HK$ par action. Cela porterait la valeur totale des actions de bonus  à 7,5 milliards de dollars HKD, soit près d'un milliard de dollars américains. Xiaomi est entrée en bourse en juillet 2018. Alors que l'action a atteint, au cours du même mois, un record  à 22,20 HK$, les prix ont presque diminué de moitié depuis, suite au ralentissement de la demande de smartphones en Chine. La concurrence accrue de rivaux comme Samsung, Oppo, Huawei, etc. a également pesé sur les revenus de l'entreprise.

 

La concurrence accrue de rivaux comme Samsung, Oppo, Huawei, etc. a également pesé sur les revenus de l'entreprise. (Image: Capture d'écran / YouTube)
La concurrence accrue de rivaux comme Samsung, Oppo, Huawei, etc. a également pesé sur les revenus de l'entreprise. (Image: Capture d'écran / YouTube)
 

Alors que certains craignent que Lei Jun ne donne suite à cet engagement, ses partisans affirment qu'il rapporte déjà 11 milliards de dollars US. De ce fait, donner un milliard de dollars à une œuvre de bienfaisance peut ne pas représenter une chose si importante pour l'un des hommes les plus riches de Chine. Toutefois, les experts du marché pensent que cette générosité de la part de Lei, pourrait cibler quelque chose d'encore plus précieux  – une belle image et de bonnes relations publiques pour l’entreprise Xiaomi.

Actuellement, les entreprises chinoises sont confrontées à une publicité négative dans le monde entier. Divers organismes de renseignement des États-Unis, d'Australie et d'Europe ont exprimé leurs préoccupations au sujet des menaces à la sécurité provenant d'entreprises chinoises comme Huawei. Ils font valoir que les entreprises sont largement sous l'influence du Parti communiste chinois (PCC). Ainsi, Pékin utilise ces entreprises pour infiltrer d'autres pays. Par exemple, permettre à Huawei de mettre en place des réseaux 5G aux États-Unis pourrait permettre au PCC d'accéder à des informations sur les citoyens américains. C'est en raison de ces préoccupations que Huawei a été interdit dans plusieurs pays.

Lei Jun pensait peut-être à l'avenir de son entreprise lorsqu'il a décidé de faire un don d’un milliard de dollars. Quelle meilleure façon de développer d'excellentes relations publiques aux États-Unis que de se positionner en tant que bienfaiteur? Après tout, l’entreprise Xiaomi aura besoin de toute la bonne volonté dont elle peut faire preuve si elle espère résister à l'examen minutieux des pays occidentaux sur les entreprises et les produits chinois.


Nouvelle stratégie de l’AloT (Artificial Intelligence of Things)

Xiaomi a également prévu une stratégie à long terme pour faire de l'entreprise un leader dans la fabrication de puces, en exploitant le marché de l'AIoT (intelligence artificielle des objets).  A cette fin, elle a mis de côté 1,5 milliard de dollars américains et a créé une nouvelle filiale.


Xiaomi a également prévu une stratégie à long terme pour faire de l'entreprise un leader dans la fabrication de puces en exploitant le marché de l' AloT (intelligence artificielle des objets) . (Image: Capture d'écran / YouTube)
Xiaomi a également prévu une stratégie à long terme pour faire de l'entreprise un leader dans la fabrication de puces en exploitant le marché de l' AloT (intelligence artificielle des objets) . (Image: Capture d'écran / YouTube)


«Pinecone, une filiale de Xiaomi crée en 2014, fabricant ses propres puces, sera restructurée. Une partie de l'équipe sera scindée en une nouvelle société appelée Dayu... La nouvelle société de semi-conducteurs se concentrera sur la recherche et le développement (R&D) de solutions de puces dans les applications AIoT, comme les haut-parleurs intelligents, tandis que Pinecone continuera à développer des processeurs informatiques mobiles pour smartphones... Xiaomi détiendra 25% de Dayu, le reste devant appartenir à ses employés», selon Tech Node.

Le fabricant chinois de smartphones a fait état d'une augmentation de plus de 86 % de son chiffre d'affaires annuel pour les produits AIoT et autres produits associés courants, en 2018. Cela représente plus du double de la croissance du chiffre d'affaires généré par les ventes de smartphones au cours de la même période.