Posez le couteau de boucher et devenez un bouddha

Texte français: Danielle EHRHARD
Le 17/04/2019

Dans le monde moderne, les gens emploient souvent l’expression «Laissons le couteau de boucher et devenons un Bouddha» pour persuader les méchants de cesser de faire des actes pervers. Certains bouddhistes utilisent cette même expression pour persuader les gens de ne pas recourir à des paroles, des actes et des pensées pervers.

En réalité, cette phrase ne fait pas référence aux voleurs ordinaires et aux meurtriers. Cela fait référence aux personnes qui suppriment d'innombrables vies, mais sans y mettre leur cœur, et qui finissent par atteindre la juste réalisation. Milarepa, meurtrier dans sa jeunesse, s'est ensuite tourné vers le bouddhisme pour devenir un bouddha accompli, en dépit de son passé.

 

Posez le couteau de boucher et devenez un bouddha

 

Dès son jeune âge, Milarepa était une personne chaleureuse et ouverte d'esprit. Son attitude a pris un tournant après la mort de son père et lorsque son oncle a saisi les biens et les maisons de sa famille. Pour aggraver les choses, sa mère a menacé de se suicider, ce qui a fait pression sur Milarepa pour qu’il utilise un mantra diabolique faisant de nombreuses victimes dans la famille de son oncle.

Milarepa se sentait très peiné, triste et misérable. Il s'est ensuite rendu chez le Lama Ouba pour chercher les enseignements appropriés. Ouba lui permit de  jeter un sort pour punir les méchants, avec une tempête de neige et de grêle. Tout en ramassant les cadavres de nombreux oiseaux et animaux, il s'est effondré en larmes. Ouba a déclaré: «Toutes les créatures que vous avez tuées deviendront les êtres vivants de la terre pure de votre futur Bouddha.» Ouba a ensuite médité pendant un moment et à cette occasion, tous ces oiseaux et animaux ont été ressuscités.

Milarepa a finalement rencontré Maître Marpa. Au début, Marpa ne lui apprenait rien et le battait et le grondait à la moindre erreur. Marpa a même laissé Milarepa porter des rochers au sommet de la montagne pour construire une maison en pierre. La même maison a été construite, démolie et reconstruite à plusieurs reprises. Au fil du temps, le dos de Milarepa était plein de coupures et de blessures dues à la charge qu’il devait porter. Malgré tout cela, Milarepa était toujours très respectueux et sincère envers son Maître.

Sous l’arrangement de Maître Marpa, le karma énorme de tuer des vies dans le passé de Milarepa a été transformé par sa cultivation ardue. Milarepa est devenu une figure très respectée au Tibet et dans l'histoire du bouddhisme tibétain.