Jusqu'à 40 % de hausse du loyer en Chine !

Wenlong / Texte français: Zhou Xiaotian
Le 13/09/2018

Le prix de l’immobilier en Chine est toujours très élevé, le marché de la location s’est développé rapidement. Mais, récemment, les prix des loyers ont flambé dans certaines villes et cela a attiré l’attention de toute la population, car les risques pour les locataires peuvent s’accroître rapidement. « Qui a poussé le loyer vers le haut » ? Voilà l’interrogation ? Et c’est un des sujets le plus discuté en Chine actuellement.

Selon les chiffres publiés il y a peu de temps sur le site de la recherche immobilière « Zhu Ge Zhao Fang » (Monsieur ZHUGE cherche un logement), fin juillet, le loyer à Pékin a augmenté de 25.8% par rapport à la même période en 2017, dans certaines zones, le loyer a même grimpé de près de 40 %. Cette hausse a suscité un grand mécontentement chez de nombreux locataires pékinois.

En 2018, le marché immobilier chinois est bloqué, les chinois ne peuvent plus spéculer sur les biens immobiliers. Ainsi les propriétaires augmentent les prix du loyer. Cette hausse dévoile que le marché de l’immobilier en Chine se trouve dans une très mauvaise passe.

Pour Wen ZHAO, analyste d’actualités, il préfère expliquer la flambée du loyer en Chine du point de vue de la baisse des plus-values immobilières par rapport aux attentes des propriétaires. Depuis quelques années, les propriétaires chinois possédant plusieurs biens immobiliers attendaient surtout la hausse du prix de leurs biens, au lieu d’augmenter le loyer. Ces propriétaires patientaient quelques années attendant que le prix de l’immobilier augmente pour vendre leur bien afin de récupérer de l’argent avec une plus-value. Les loyers servaient seulement d’argent pour les petites charges, en attendant la vente, peu importait le montant.

Le rapport entre le loyer et le prix de l’immobilier est particulièrement bas dans les grandes villes chinoises. Selon un article publié dans « l’Hebdomadaire Sanlian Shenghuo », un appartement de 10 millions RMB à Pékin, le loyer mensuel est seulement de 11000-12000 RMB (1100-1200 euros), le rapport entre le loyer et son prix est de plus de 1/800. Cela signifie qu’il faut plus de 800 mois, soit plus de 70 ans de loyer pour acheter cet appartement, ce rapport est particulièrement conséquent. Prenons l’exemple du Canada, à Toronto, le prix de l’immobilier a beaucoup grimpé récemment, mais le rapport entre le loyer et le prix de l’immobilier se situe seulement à 1/200, c’est-à-dire qu’il faut plus de 200 mois (environ 20 ans) de loyer pour acheter un appartement. Si l’on habite plus de 20 ans au Canada, c’est plus rentable d’acheter un bien que d’en louer un. Ce qui a provoqué un rapport entre le loyer et le prix de l’immobilier très important, le loyer était très bas dans les métropoles chinoises. Mais comme le disent les experts « ce n’est pas le loyer qui est trop bas en Chine mais le prix de l’immobilier qui trop élevé ».

D’autres analystes ont également expliqué qu’en Chine, la hausse du prix de l’immobilier n’était pas synchronisée avec celle du loyer. La Chine a tiré le prix de l’immobilier vers le haut pour stimuler le développement économique. Malgré que le prix de l’immobilier était très élevé, le prix du loyer était toujours très bas ce qui garantit un niveau de vie normal et une stabilité pour la majorité de la population. Si le prix de l’immobilier augmente toujours, cette situation ne pose pas de gros problème, car personne ne compte gagner beaucoup d’argent grâce au loyer, il suffit d’attendre quelques années avant de vendre son bien quand le prix de l’immobilier aura augmenté. En attendant, proposer un loyer très bas n’est pas un problème. Mais maintenant que le prix de l’immobilier n’augmente plus et que les biens sont plus difficiles à vendre, les propriétaires commencent à penser au rapport entre le loyer et le prix immobilier ainsi qu’au taux de rentabilité de leur placement. C’est seulement en ce moment qu’ils se rendent compte que le loyer était trop bas et qu’ils pensent l’augmenter.

Selon un rapport au sujet du parc immobilier publié par « 58 Tongcheng Wangzhan », un site de vente et de location immobilières, pour un appartement de 53m2 construit en 1993 et situé à l’est du centre de business central de Pékin, le loyer actuel est de 4960 RMB/mois, soit 37.4 % plus cher que l’année dernière pour la même période.

Aujourd’hui, à cause du prix très élevé des appartements, par manque de moyen, de plus en plus de Chinois choisissent d’habiter dans un appartement loué. Les différents types de locataires ont des critères différents. Les locataires ayant un bon salaire, même s’ils peuvent acheter un appartement, ils ont souvent recours à la location, ils pensent changer de travail ou habiter plus près de l’école de leur enfant. Les locataires ayant un salaire moyen, sont souvent les nouveaux habitants tels que les jeunes diplômés, les travailleurs indépendants, les travailleurs migrants…Ils constituent le corps principal des chercheurs de logement. Ils sont très nombreux et leur nombre augmente rapidement. Mais la population ayant un faible revenu a du mal à se loger.

Ces trois populations ont une demande en commun : c’est d’avoir un contrat de location stable à prix raisonnable.