Un vêtement céleste

Betty Wang / Texte française: Marg Jane
Le 14/08/2018

Une danseuse de la Compagnie Shen Yun Performing Arts commente l'expression idiomatique «vêtement céleste»

(Image: Shen Yun)
(Image : Shen Yun)

Je n’avais jamais porté autant de costumes pour un spectacle que cette année : 15 en tout !

Imaginez devoir vous changer pour 15 robes et ensembles avec accessoires de différents styles – le tout en deux heures de spectacle.

Après tant de saisons, je suis toujours aussi impressionnée par la beauté des créations que notre département de costumes réalise.

Chaque élément, que ce soit tissus, ceintures, paillettes, boucles et dentelles, sont assemblés avec un soin méticuleux.

Chaque motif est conçu avec tellement de soin du détail qu’on pourrait les voir depuis le premier rang des spectateurs, à moins d'utiliser des jumelles, ce qui est une pratique courante chez les Taïwanais passionnés du spectacle Shen Yun.

Emmène-moi ailleurs

Bien que j'aspire à apprécier chaque journée dans la joie, je n’ai pas de temps pour cela. Durant le spectacle, nous sommes pratiquement dans une course – on saute d’un costume à un autre, on sprinte pour aller sur scène, on danse, on se dépêche d'aller rapidement changer de costume pour, en quelques secondes, animer un nouveau personnage sur scène.

En ce qui concerne l’ouverture du premier acte seulement, nous voyageons de la préhistoire à l’époque de la dynastie Han (206 - 220 av. JC). De combien de temps dispose-t-on pour se changer ? Un peu plus d’une minute. Donc, avant même de me sentir à l’aise dans ma robe turquoise, le rideau est déjà baissé ! En un clin d'oeil, nous sommes à l’époque de la dynastie Tang (618 - 907 av. JC) vêtues de riches robes orange et vert. Et le spectacle n’a débuté que depuis 5 minutes.

Cette année, les danses et les costumes nous transportent du Tibet glacial des hautes terres aux vertes prairies mongoles. Nous entrons tout à coup dans des palaces resplendissants – des dynasties et peuples Han, Tang, Qing, ainsi que dans les palais de la lune et du dragon des profondeurs.

Au cours de ce voyage dans le temps, chaque costume illustre l’époque et le personnage approprié, de la tête aux pieds. Il est impératif de correspondre à l’époque, même si nous n’apparaissons que l’espace d’un clin d’œil.

D’un autre côté, je me sens coupable de ne pas être en mesure de donner à chaque tenue l’éclat qu’elle mérite. Ainsi, en hommage au personnel du département de fabrication de nos magnifiques costumes, je voudrais partager une légende inspirée d’une expression idiomatique.

La robe parfaite

Il était une fois par une nuit embaumée d’été, un jeune homme nommé Guo Han qui faisait une sieste dans sa cour. Soudain, une brise fraîche s’éleva dans un souffle parfumé. « Délicieux », pensa-t-il en ouvrant lentement les yeux. À cet instant là, une fée est descendue du ciel. Surpris et intrigué il s’approcha d’elle et lui demanda qui elle était.

«Je suis la fille tisserande du paradis», répondit-elle. «Je fais une promenade».

Comme elle s’approchait, il put voir de plus près le magnifique costume de la jeune fille. De la tête aux pieds elle était délicatement vêtue, à la perfection et littéralement sans la moindre couture sur sa robe !

«Comment est-ce possible ?», pensa tout haut le garçon surpris.

«Mais naturellement», répondit en riant la fée. «Au paradis nos vêtements ne sont pas fabriqués avec des aiguilles et du fil».

Ainsi, avec autant d’élégance qu’elle était apparue, la jeune fille céleste disparut. Le jeune homme était de nouveau seul dans le bosquet rempli du chant des criquets.

De cette histoire est née l’expression idiomatique «le vêtement céleste»tiān yī wú fèng (天衣無縫).

Cette expression est utilisée pour décrire quelque chose sans défaut, comme venant du ciel.

Une recommandation rare

Lorsque chaque note d’un musicien est parfaite, lorsque chaque mouvement du danseur surpasse vos attentes, on appelle cela «tian yi wu feng» (le vêtement céleste).

À bientôt.
 

Cet article est issu du blog de Betty Wang qui est une danseuse de la troupe Shen Yun performing arts.