Transformer les armes en jade et en soie

Texte français : Viviane
Le 07/06/2019

Dans la vie quotidienne, les conflits sont inévitables, mais notre réflexion et notre façon de les traiter témoignent de la sagesse de chacun.

Certains intériorisent leur colère, ne pouvant toujours pas la digérer ; certains préfèrent résoudre les litiges par la voie de la justice ; certains choisissent de pardonner, mais mieux encore, certains ont la sagesse de se mettre à la place de leurs adversaires et essaient de se rectifier en premier. Grâce à leur patience et à leur tolérance, ils arrivent à transformer leurs ennemis en amis.

Les ancêtres chinois appellaient cela «transformer les armes en jade et en soie» (化干戈为玉帛, pinyin: huà gān gē wéi yù bó).

GUN était le chef de la Tribu XIA. Afin de se protéger et de protéger son peuple, il fit construire de très hauts remparts . Voyant cela, certains membres de sa tribu décidèrent de quitter le royaume;  les autres tribus virent là une occasion de s’emparer de son territoire.

Quand son fils Yu devint chef, il prit la décision de démolir les remparts, de combler les douves, de partager les richesses, de détruire toutes les armes, et de diriger son peuple dans la vertu. Le peuple retrouva ainsi la sagesse et les autres tribus  décidèrent de se rallier à la tribu Xia, gouvernée par Yu. Lorsque Yu organisa la réunion des chefs à la Montagne Tushan, des milliers de chefs de différentes tribus vinrent lui offir du jade et de la soie en témoignage de leur respect.

Le proverbe «transformer les armes en jade et en soie» signifie savoir transformer un conflit en amitié, ou une guerre en paix.

 

L’apparence naît du cœur

seul un coeur de compassion peut nous aider à développer un esprit positif et constructif, et à bénéficier d’une vie harmonieuse. Cela pourrait être le secret du bonheur. (Image: elijahssong / Pixabay)
Seul un coeur de compassion peut nous aider à développer un esprit positif et constructif, et à bénéficier d’une vie harmonieuse. Cela pourrait être le secret du bonheur. (Image: elijahssong / Pixabay)

 

Le grand écrivain Su Dongpo avait un ami moine avec qui il débattait souvent, mais à chaque fois, Su perdait la face. Un jour, après une nouvelle rencontre, Su Dongpo demanda à son ami moine à quoi il ressemblait pendant qu’il méditait. Celui-ci répondit : «Tu ressembles à un Bouddha!». A son tour le moine demanda à Su : «Et moi, de quoi avais-je l’air?»  Su répondit en plaisantant : «Tu ressemblais à une bouse de vache!»  Le moine resta calme et ne répondit pas,

Une fois rentré chez lui, SU Dongpo se dépêcha de partager sa victoire ave sa petite soeur. Quand sa soeur comprit ce qui s’etait passé, elle a dit à Su: «De mon point de vue, tu as encore perdu!» Su fut très surpris. Sa soeur poursuivit: «Dans l’école de Bouddha, on dit que tout ce qu’on voit naît du coeur. Tu penses que ton ami ressemble à une bouse parce que tu n’as pas un coeur de compassion. Ton ami pense que tu ressembles à un bouddha parce qu’il croit au bouddha de tout son coeur et  qu’il porte un regard positif sur tout le monde. Vos propos reflètent l’état de votre esprit, c’est pour cette raison, mon frère, que je pense que tu as encore perdu.»

Le proverbe «l’apparence naît du cœur» (相由心生,pinyin: xiàng yóu xīn shēng ) nous fait comprendre que seul un coeur de compassion peut nous aider à développer un esprit positif et constructif, et à bénéficier d’une vie harmonieuse.  Cela pourrait être le secret du bonheur.