Une vie de loyauté et de droiture (4)

Par Vision Times
Le 22/10/2020

Personnalité légendaire de l’histoire chinoise : Zhuge Liang

 

« Piège de la ville vide ». (Image : Portrait par Winnie Wang / Secret China)
« Piège de la ville vide ». (Image : Portrait par Winnie Wang / Secret China)
 

Zhuge Liang (181 - 234) est un personnage légendaire dans l’histoire de la Chine. Il a été politicien, stratège militaire, astronome, géographe, ingénieur, inventeur et écrivain, l’équivalent de Nostradamus, pour les Chinois. Sa riche vie était pleine de légendes, qui ont donné lieu à de nombreuses histoires de sagesse et de loyauté. Son nom, connu jusqu’à nos jours de tous les Chinois, est devenu synonyme de sagesse et d’ingéniosité en Chine.

Le « piège de la ville vide », ou comment rétablir une situation périlleuse

En 228 après J.-C., le royaume de Shu et le royaume de Wei se sont engagés dans une guerre au cours de laquelle le général Ma Su de Shu a défié les ordres de Zhuge Liang, faisant perdre à Jieting (située à l’est du comté de Zhuanglang, dans l’actuelle province du Gansu) sa position stratégique. Sima Yi du royaume de Wei a conduit une armée de 150 000 hommes ( 40 000 selon d’autres versions ) jusqu’à la ville de Xicheng (située entre le comté de Tianshui et le comté de Lixian, dans la province du Gansu), avec l’intention de la conquérir. À cette époque, Zhuge Liang se trouvait dans la ville Xicheng avec peu de troupes autour de lui. Lorsqu’il se rendit compte de la situation, Zhuge Liang élabora rapidement un plan. Il ordonna à ses subordonnés de déposer les armes, ouvrit les portes de la ville et alla s’asseoir sur le haut des remparts avec deux jeunes serviteurs, brûlant de l’encens et jouant calmement de la cithare ancestrale.

Sima Yi, sachant que Zhuge Liang était un homme prudent et qu’il ne lésinait pas avec ses troupes, envoya un éclaireur dans la ville de Xicheng pour s’enquérir de la situation. À son retour, l’espion lui fit part de ce qu’il avait vu, à savoir que Zhuge Liang était tranquillement en train de jouer de la cithare, seul, en haut de la citadelle. Étonné, Sima Yi décida d’aller voir par lui-même. Il vit que Zhuge Liang était effectivement assis sur le rempart, jouant de la cithare avec aisance.

Sima Yi, qui connaissait bien la musique, réfléchit : « Je vais écouter attentivement sa musique, si le son de la cithare est régulier et le rythme précis, cela signifie que Zhuge Liang a l’esprit tranquille et qu’il a probablement tendu une embuscade à l’intérieur de la ville. Nous devrons alors battre immédiatement en retraite. »

Il observa attentivement Zhuge Liang qui se concentrait sur le jeu de la cithare. Sous ses doigts habiles, le son de la cithare résonnait dans toute la ville. Sima Yi pouvait en percevoir le doux rythme et le timbre élégant. Suite à cela, il ordonna immédiatement le retrait de ses troupes !

Grâce à son esprit vertueux et à son calme, Zhuge Liang avait une fois de plus résolu une crise.
 

À suivre...

Traduit par Tchen Sixuan

Source : https://www.secretchina.com/news/b5/2020/09/30/947564.html