Le 12e mois lunaire de La Yue et ses coutumes

Par Caroline Daix
Le 20/01/2020
Zhongkui admire les fleurs de prunier sous la neige. (JIN Tingbiao / Dynastie Qing / National Palace Museum / Taiwan)
Zhongkui admire les fleurs de prunier sous la neige. (JIN Tingbiao / Dynastie Qing / National Palace Museum / Taiwan)
 

Le 12e mois lunaire chinois est également appelé le mois de La Yue (chinois traditionnel : 臘月, Zhuyin :ㄌㄚˋ ㄩㄝˋ; chinois simplifié : 腊月, Pinyin : là yuè). En 221 av. J.-C., l’Empereur Qin Shihuang a unifié la Chine et ordonné la mise en place d’un calendrier. Il a nommé le 12e mois : La Yue.

«La» est un rite originaire de la Chine antique ayant lieu le troisième jour Xu (戌) * après le solstice d’hiver. Mais d’après le calendrier lunaire chinois, le solstice d’hiver tombe rarement le même jour d’année en année. Pour simplifier les choses, à partir de la Dynastie Han, les Chinois ont décidé de choisir le 8e jour du mois de La Yue pour organiser le rite sacrificiel «La».

Ce jour-là, l’ethnie Han chassait et offrait des offrandes au Ciel, à la Terre et à toutes les divinités pour les remercier. L’empereur devait préparer et offrir sincèrement ses riches et exquises offrandes aux Cieux.

 

Le 25e jour du mois de La Yue. Préparation du tofu. (Xiaosui)
Le 25e jour du mois de La Yue. Préparation du tofu. (Xiaosui)
 

Le 25e jour du  mois de La Yue

Selon un dicton chinois : «Au Vingt-cinquième jour du mois de La Yue, on prépare du tofu». Dans certaines régions, on a conservé la coutume de manger des restes de tofu avant le réveillon, c’est parce que selon une légende, après que le Dieu du foyer Zao Wang Ye soit monté au Ciel, l’Empereur de Jade descendit dans le monde humain pour vérifier si ce que Zao Wang Ye avait décrit était correct. Ainsi, les familles mangent des restes de tofu pour montrer qu’elles sont économes, espérant ainsi être protégées par l’Empereur de Jade au cours de l’année suivante.

 

Le 26e jour du mois de La Yue. Couper la viande du nouvel an. (Xiaosui)
Le 26e jour du mois de La Yue. Couper la viande du nouvel an. (Xiaosui)
 

Le 26e jour du  mois de La Yue

En ce qui concerne le vingt-sixième jour du mois de La Yue, un diction dit : «au vingt-sixième jour du mois de La Yue, on sacrifie un cochon et tranche la viande». Cela signifie que cette journée est consacrée à la préparation de plats à base de viande de porc, pour le nouvel an. Dans certaines régions, on dit aussi «trancher la viande du nouvel an». C’est parce que, dans ces régions là, l’économie n’était pas très développée, ainsi les gens ne pouvaient manger de la viande que pendant le nouvel an, d’où le nom de «viande du nouvel an».

 

Le 27e jour du mois de La Yue. Faire la lessive. (Xiaosui)
Le 27e jour du mois de La Yue. Faire la lessive. (Xiaosui)
 

Le 27e jour du  mois de La Yue

Selon les coutumes traditionnelles, on se lavait et on faisait la lessive du 26e au 27e jour du mois de La Yue, afin de conjurer le malheur et de se préparer pour une nouvelle année remplie de bonheur. Selon le dicton, le 26e jour, on se lave pour attirer le bonheur et la prospérité, alors que le 27e jour, on fait la lessive pour éliminer les maladies.
 

*Xu : la onzième branche terrestre du cycle sexagésimal chinois.

Avec la collaboration de Jubei