Capacités surnaturelles et compétences en acupuncture dans la Chine ancienne

Texte français : Alexandre
Le 19/08/2019

On raconte que de nombreux anciens médecins chinois auraient eu des capacités supranormales, telles que la capacité de voir à travers le corps physique. Bian Que, Hua Tuo, Sun Simiao et Li Shizhen étaient quelques-uns de ces médecins de la Chine ancienne qui auraient eu des facultés surnaturelles. Selon ses dossiers médicaux, le célèbre médecin Pang Anchang était capable de poser un diagnostic extraordinaire et était connu pour son extraordinaire habileté en acupuncture.
 

De nombreux anciens médecins chinois auraient eu des capacités supranormales, telles que la capacité de voir à travers le corps physique. Bian Que, Hua Tuo, Sun Simiao et Li Shizhen (Image : Hermann Rohr : Vision Times)
De nombreux anciens médecins chinois auraient eu des capacités supranormales, telles que la capacité de voir à travers le corps physique. Bian Que, Hua Tuo, Sun Simiao et Li Shizhen (Image : Hermann Rohr : Vision Times)
 

Pang Anchang et la femme enceinte

Une histoire à propos de Pang Anchang illustre son extraordinaire talent médical.

Un jour, une femme enceinte n'avait toujours pas accouché de son bébé sept jours après la date prévue. Toutes les médications et autres techniques médicales ayant échouées, la femme semblait n'avoir d'autre choix que d'attendre la mort.

Par chance, Li Jidao, un médecin de renom, fût appelé en consultation.

Le docteur Li déclara: «Nous n'avons aucune médication pour régler ce problème. Je pense que seule l'acupuncture peut être efficace mais je n'ai pas la dextérité nécessaire. Par conséquent, je n'ose pas la pratiquer.» , Pang Anchang,  le professeur de Li Jidao,  se trouvait à passer par là. Après avoir observé la femme, il déclara à la famille: «Elle ne va pas mourir.»

 

Les méridiens d’acupuncture sont traditionnellement considérés comme des canaux qui relient la surface du corps aux organes internes. (Image : DrFranck / Pixabay)
Les méridiens d’acupuncture sont traditionnellement considérés comme des canaux qui relient la surface du corps aux organes internes (Image : DrFranck / Pixabay)
 

Sans perdre un instant, Pang Anchang demanda aux membres de la famille de réchauffer le ventre et le dos de la femme enceinte avec de l'eau chaude. Ensuite, il la soigna avec l'acupuncture. La femme sentit une légère douleur dans l'abdomen.

Peu de temps après la femme donna naissance à un garçon.  La mère et le nouveau-né étaient en bonne santé. La famille tout entière était étonnée et ravie. Ils traitèrent le docteur Pang comme un dieu, bien que n'ayant pas compris comment il avait pu réaliser un tel exploit..

Pang Anchang expliqua: «Le bébé était déjà sorti de l’utérus mais une de ses mains s’accrochait à sa mère et ne voulait pas lâcher prise. En conséquence, aucune médecine ne pouvait en faire le tour. J'ai juste appliqué l'aiguille sur son point Hukou à travers l’abdomen. Le bébé a senti la douleur de la piqûre et a retiré sa main, et la naissance s’est faite naturellement. Il n'y a aucune autre astuce.»

Plus tard, en vérifiant la main droite du bébé, ils trouvèrent une marque d'aiguille sur son point Hukou. La capacité de Pang Anchang de voir à travers le corps humain était incroyable, certains diront même surnaturelle. Sa capacité dans le diagnostic de la femme enceinte et dans le choix  de la méthode appropriée était une preuve de son talent exceptionnel en acupuncture.

De nos jours, il est facile pour les médecins d’examiner l’intérieur du corps humain à l’aide de techniques d’imagerie médicale comme un scanner ou une IRM. Cependant, à l'époque de Pang Anchang, tous les médecins utilisaient leurs capacités naturelles, y compris celles qui étaient si exceptionnelles qu'elles semblaient surnaturelles, telles que voir l’intérieur du corps d'une femme enceinte et de son enfant.
 

A l'époque de Pang Anchang, tous les médecins utilisaient leurs capacités naturelles, y compris celles qui étaient si exceptionnelles qu'elles semblaient surnaturelles (Image: Maxpixel)
A l'époque de Pang Anchang, tous les médecins utilisaient leurs capacités naturelles, y compris celles qui étaient si exceptionnelles qu'elles semblaient surnaturelles (Image: Maxpixel).
 

Cultivation, moines et médecins

Selon les archives historiques, la plupart des médecins de l'Antiquité étaient soit des moines, soit des adeptes taoïstes. Avec une certaine compréhension de la culture du Qigong, il n’est pas difficile de comprendre que les moines et les pratiquants dotés de beaucoup de vertu et d’une haute moralité étaient également capables de développer des capacités dites surnaturelles, grâce à leur culture et à leur moralité raffinée.

Dans la Chine ancienne, de nombreux médecins étaient également des pratiquants de Dao et, en tenant compte de ce qui précède, il n’était pas difficile de comprendre qu’ils étaient capables d’exercer des capacités surnaturelles telles que voir à travers le corps d’un patient.
 

Preuve scientifique de l'existence des méridiens

Les méridiens d’acupuncture sont traditionnellement considérés comme des canaux qui relient la surface du corps aux organes internes.

En 1950, le Dr Yoshio Nakatani a mesuré la résistance électrique de la peau de ses patients. Il a découvert que la peau avait une faible conductivité électrique. Certains patients présentaient même une résistance cutanée excessive, à l'exception de certaines zones qui semblaient suivre le concept traditionnel du trajet des méridiens. Il a nommé ces lignes «Ryodoraku», ce qui signifie «une ligne conductrice solide ou une voie électrique». Il a également été établi par la suite que le Ryodaraku correspondait à différentes voies de méridiens présentées dans divers dossiers médicaux chinois classiques.

Pour réaliser cette expérience et valider le trajet des méridiens, le Dr Yoshio Nakatani disposait d'un équipement médical sophistiqué , alors que les anciens médecins tels que Bian Que, Hua Tuo, Sun Simiao, Li Shizhen et d'autres n'avaient pas d'applications techniques aussi sophistiquées. Alors, comment ont-ils vu à l'intérieur du corps humain et déterminé le trajet des méridiens? Comment ont-ils pu voir et diagnostiquer des syndromes et des symptômes non visibles à l’oeil nu?

Les initiés à la pratique de la médecine traditionnelle chinoise et de l’acupuncture reconnaissent que ces médecins réputés dans l’histoire de la Chine ont utilisé leur «troisième œil» pour voir à travers le corps humain  et à l’intérieur des organes de leurs patients.