Le mot jade en caractère chinois, 玉

Texte français : Laïla Hachimi
Le 16/11/2018

Penchons-nous sur un caractère chinois assez simple : le mot jade.

玉 (yù) est un caractère dérivé de l’idéogramme utilisé pour roi 王 (wáng). La seule différence tient à la présence d’un petit accent dans sa partie basse gauche. Ce petit accent fait penser à une amulette suspendue à la robe du roi.


Boucle de cire d'abeille blanche jade.(Image:123RF/zhuyimin)
Boucle de cire d'abeille blanche jade.(Image:123RF/zhuyimin)

 

Dans sa plus ancienne forme, l’idéogramme 玉 était représenté par des pierres de jade éclatantes enfilées. Considérées comme les plus précieuses des pierres précieuses, elles étaient habituellement accrochées aux vêtements des hommes issus de la noblesse. Les femmes chinoises ont, quant à elles, toujours affectionné les bijoux en jade. Celui-ci était souvent incrusté de motifs complexes et était aussi lui-même sculpté dans des formes délicates.

 

玉 (yù) est un caractère dérivé de l’idéogramme utilisé pour roi 王 (wáng). La seule différence tient à la présence d’un petit accent dans sa partie basse gauche. Ce petit accent fait penser à une amulette suspendue à la robe du roi.(image:Vision Times)
玉 (yù) est un caractère dérivé de l’idéogramme utilisé pour roi 王 (wáng). La seule différence tientà la présence d’un petit accent dans sa partie basse gauche. Ce petit accent fait penser à une amulette suspendue à la robe du roi.(image:Vision Times)

 

Dans la Chine ancienne, on associait aux qualités du jade de nombreuses qualités humaines. La chaleur de son éclat rappelait la gentillesse et sa finesse intérieure faisait penser à la vertu. Sa teinte douce mais profonde était associée à la sagesse. Quant à ses bords précis mais lisses, ils rappelaient le courage.

Le saviez-vous ? Hormis la couleur verte, le jade peut revêtir bien d’autres couleurs : orange, brun, noir, blanc, gris, violet, rose, rouge, jaune ou encore bleu.

 

Bi en jade chinois pris dans le début du 19e siècle. (Image:123RF/ W.Scott McGill) )
Bi en jade chinois pris dans le début du 19e siècle.
(Image:123RF/ W.Scott McGill) )