Press "Enter" to skip to content

Tradition. Les cinq meilleurs artistes peintres traditionnels chinois

CHINE ANCIENNE > Tradition

Dong Yuan est considéré comme le père de l’école du sud de la peinture Chinoise. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

Au cours des derniers siècles, l’histoire de la peinture a été dominée par l’art européen. En conséquence, l’attention s’est moins portée sur d’autres peintres, comme ceux de Chine. Heureusement, les choses changent et les œuvres d’art chinoises attirent de plus en plus l’attention des collectionneurs et des amateurs. Voici cinq peintres chinois traditionnels qui méritent d’être connus.

1. Fan Kuan

Fan Kuan a vécu entre 950 et 1032 de notre ère. Bien que sa vie soit peu connue, il a été l’un des artistes les plus populaires de la période de la dynastie Song. Il se consacrait principalement à l’art du paysage. Au début de sa vie, il a copié les styles de peinture d’artistes célèbres et leurs œuvres. Cependant, Fan Kuan s’est vite rendu compte qu’il devait prendre la nature comme Guide afin de représenter vraiment l’essence de la terre dans ses peintures.

Fan Kuan est connu pour ses peintures de paysages. (Voyageurs au milieu des montagnes et des ruisseaux détail) (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Fan Kuan est connu pour ses peintures de paysages. (Voyageurs au milieu des montagnes et des ruisseaux détail) (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

« Fan Kuan se rendit alors à la montagne Cuihua et se retira au milieu des forêts et des montagnes . Il observa les effets des changements atmosphériques, météorologiques et saisonniers sur le paysage. Ses contemporains l’ont alors félicité de pouvoir communier avec les montagnes », selon le Comuseum. Le chef-d’œuvre notoire Voyageurs au milieu des montagnes et des ruisseaux est l’unique œuvre qui nous reste de lui, elle demeure une création déterminante pour l’école des Song du nord En plus d’être un peintre, Fan Kuan était également connu pour son excellent caractère et sa personnalité franche.

2. Gu Kaizhi

Gu Kaizhi (344 - 406) a vécu à l’époque de la dynastie Jin et est considéré comme le fondateur de la peinture chinoise. Ses trois livres sur la théorie de la peinture sont sa plus grande contribution à la culture artistique du pays. La spécialité de Kaizhi était la peinture de personnages et de portraits. Il pensait que le véritable esprit de la peinture de personnages ne réside pas dans les apparence ou les vêtements, mais dans les yeux. Gu Kaizhi est connu pour être très attentif aux détails, s’assurant que ses peintures captent toutes les expressions de la manière la plus vivante possible. Son chef-d’œuvre le plus célèbre est : Avertissements de l’instructrice aux dames de la cour.

Gu Kaizhi était issu d’une famille distinguée. Il est l’un des rares peintres de son époque sur lequel on dispose de nombreuses informations et documents sur la vie et l’œuvre. Son sens de la répartie, ses talents littéraires et son art le faisaient briller auprès de l’aristocratie de la capitale. Connu aussi pour sa « folie » vers la fin de sa vie, il semblerait qu’il ait perdu la capacité de parler et qu’il aurait écrit sur sa porte le mot « muet ». Et depuis lors il ne se serait jamais plus exprimé qu’avec des sons inaudibles.

Le dernier panneau de Avertissements de l’institutrice aux dames de la Cour. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Le dernier panneau de Avertissements de l’institutrice aux dames de la Cour. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

3. Dong Yuan

Dong Yuan (934 à 964) est l’artiste le plus connu de l’époque des cinq dynasties et des dix royaumes. Il est considéré comme le père de l’école du sud de la peinture chinoise de paysage, qui fut fondée par son élève Juran. Des siècles après sa mort, le style de Dong Yuan est resté la référence de la peinture chinoise au pinceau. Il était passé maître dans l’art d’utiliser des points et des lignes pour créer des peintures. Le célèbre érudit Shen Kuo (1031 - 1095) souligne que les peintures de Dong Yuan n’ont pas de sens lorsqu’on les voit de près. Ce n’est qu’à distance que ses peintures présentent de l’attrait comme si elles avaient une dimension féerique.

Dong Yuan est connu pour ses peintures d’animaux et de sujets fantastiques (dragons, Immortels, Zhong Kui le dompteur de démons). Aujourd’hui il reste peu d’œuvres authentiques, elles sont presque inexistantes, mais des peintures exécutées soit par lui soit par ses successeurs permettent néanmoins de se faire une idée assez précise de son style.

Le style de Dong Yuan est resté la référence de la peinture chinoise au pinceau. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Le style de Dong Yuan est resté la référence de la peinture chinoise au pinceau. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

4. Li Cheng

Li Cheng (919 à 967 de notre ère) est issu d’une famille d’aristocrates et a vécu au cours des Cinq dynasties et au début de la période de la dynastie des Song. Tout comme son père et son grand-père, grands érudits à la brillante carrière officielle, Il reçoit une éducation de lettré et d’artiste. Il est considéré comme l’un des plus grands artistes paysagistes et était un rival de Fan Kuan. Son style caractéristique consistait à utiliser de l’encre diluée pour ses peintures, ce qui donnait un aspect brumeux au paysage. Li Cheng est célèbre pour ses paysages d’hiver et aussi pour ses compositions qui représentaient de grands et vieux arbres dans des paysages arides. On pense qu’aucune des œuvres d’art originales de Li Cheng n’a survécu à l’époque moderne, bien que plusieurs peintures lui aient été attribuées. Son influence stylistique est visible dans les œuvres d’artistes ultérieurs comme Guo Xi. Li Cheng connaît une popularité immense qui lui vaut de très nombreux admirateurs. Ses paysages harmonieux et paisibles sont à l’origine d’une tradition de peinture de paysages, qui a dominé l’art jusqu’à l’extrême fin de la période des Song du Nord en 1127.

Li Cheng est considéré comme l’un des plus grands artistes peintres de paysages chinois. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Li Cheng est considéré comme l’un des plus grands artistes peintres
de paysages chinois. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

5. Huang Gongwang

Huang Gongwang (1269-1354) est considéré comme l’un des « quatre grands maîtres de la dynastie des Yuan ». Il a laissé un impact durable sur la culture artistique chinoise. Il est considéré comme le parfait représentant de la peinture d’amateurs des « peintres lettrés », qui fait référence aux œuvres d’art produites par des érudits et des bureaucrates plutôt que par des artistes professionnels. Ce n’est que tardivement, vers cinquante ans qu’il se consacre à la peinture, ce qui ne l’empêche pas de marquer profondément de son influence les cinq siècles suivant.

Huang Gongwang était un « peintre lettré ». (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Huang Gongwang était un « peintre lettré ». (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

Huang Gongwang était très méticuleux dans son travail au pinceau et ses œuvres mettent l’accent sur le sentiment taoïste d’unité avec la nature. Après sa carrière de fonctionnaire, il s’est retiré dans les monts Lu et Fushun, dans la solitude, pour étudier le taoïsme.

Rédacteur Swanne Vi

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.