Cheval

Un vieillard perd son cheval à la frontière, mais n’est-ce pas un mal pour un bien ? (Image : BioPic Photos / Pixabay) L’expression chinoise « Un viellard perd son cheval à la frontière, n’est-elle pas un mal pour un bien ? » (塞翁失马,焉知非福, pinyin : sài wēng shī mǎ,yān zhī fēi fú) est une belle illustration de cet art de vivre positif.
Les ombres chinoises montrent un dragon et un cheval (123RF) Lorsque des amis se rassemblent pour célébrer la nouvelle année, il est traditionnellement de coutume de formuler la phrase : « Zhu ni xin de yi nian longma jingshen » vous souhaitant une bonne année « longma jingshen »
Pixabay/CC0 Creative Commons L’expression chinoise «Cheval-Tigre» 馬虎 (mǎhū), qui peut être également doublée en chinois 馬馬虎虎 (mǎmǎhūhū), se réfère à un travail accompli avec négligence, de façon hâtive ou qui n’a pas été pris au sérieux.