Guerre de l'espace : La Chine publie un «livre blanc», révélant ses véritables intentions et dévoilant ses plans de défense

Texte français : Charlotte
Le 28/09/2019

L'espace devient le nouveau champ de bataille, et la Chine prévoit de le dominer

L'espace se transforme de plus en plus en un nouveau champ de bataille et la Chine prévoit de le dominer. (Image : Capture d'écran / YouTube)
L'Armée populaire de libération (APL) du peuple a récemment publié un livre blanc dans lequel elle expose ses plans de guerre spatiale.
 

Se préparer à la guerre de l'espace

Le livre blanc identifie les Etats-Unis comme l'ennemi, arguant que la Chine devait renforcer ses défenses contre l'agression américaine. Il reproche aux États-Unis de provoquer et d'intensifier la concurrence en matière d’armements entre les principaux pays, en augmentant les dépenses de défense, et utilise cet argument comme une excuse pour faire avancer les plans militaires de Pékin dans le domaine de l'espace. En fait, le rapport présente la guerre spatiale comme l'un des huit intérêts stratégiques de la Chine. La Force aérienne de l’APL va maintenant commencer à se concentrer sur les capacités et tactiques offensives d'attaque spatiale.

«Conformément aux impératifs stratégiques d’intégration des capacités aériennes et spatiales ainsi que de la coordination des opérations offensives et défensives, la force aérienne de l’APL accélère la transition de ses tâches de défense aérienne territoriale vers des opérations offensives et défensives, et améliore ses capacités d'alerte stratégique précoce :  frappes aériennes, défense aérienne et antimissile, contre-mesures informationnelles, opérations aéroportées, de projection stratégique et soutien intégré, afin de bâtir une force aérienne forte et moderne », précise le livre blanc.

De plus, un nouveau corps d'armée dédié à l’espace a également été mis en place : il jouera le rôle d'unité de combat clé dans la guerre spatiale. L'objectif du programme spatial chinois est de détruire et d'endommager les satellites de reconnaissance et de communication ennemis. Bien que le rapport ne mentionne aucune arme spatiale spécifique, on sait que la Chine possède plusieurs missiles antisatellites, comme les DN-2 et 3, qui peuvent détruire les satellites en orbite basse et en orbite haute.
 

L'objectif de la guerre spatiale chinoise est de rendre inopérationnels les satellites de reconnaissance et de communication ennemis. (Image : Capture d'écran / YouTube)
L'objectif de la guerre spatiale chinoise est de rendre inopérationnels les satellites de reconnaissance et de communication ennemis. (Image : Capture d'écran / YouTube)
 

Les préoccupations américaines

Selon Steve Lambakis, un ancien expert des missiles du Pentagone, l'un des principaux objectifs de l'APL est d'interférer avec les opérations du Commandement américain pour l’Indo-Pacifique basé à Hawaï. « Ces opérations commenceraient probablement par la perturbation et la destruction des capacités de commandement, de contrôle, de communication et de renseignement, par des attaques cybernétiques et cinétiques contre des satellites et des moyens au sol à l'appui d'autres capacités cinétiques chinoises », a-t-il déclaré dans un communiqué, selon le Washington Free Beacon.

Mais malgré ses tentatives, la Chine se situe loin derrière les États-Unis en matière de guerre spatiale. Les États-Unis disposent de capacités antisatellites depuis les années 1970. Cependant, l’un des avantages de Pékin par rapport à Washington réside dans le fait qu’il possède des missiles capables d’attaquer des satellites en orbite géosynchrone (GEO) situés à 35.000 km au-dessus de la planète.
 

Les satellites GEO sont généralement utilisés pour des missions critiques comme les observations météorologiques et les avertissements de missiles. La Chine, qui possède des missiles dotés de telles capacités de destruction devient alors une source de préoccupation. (Image : Capture d'écran / YouTube)
Les satellites GEO sont généralement utilisés pour des missions critiques comme les observations météorologiques et les avertissements de missiles. La Chine, qui possède des missiles dotés de telles capacités de destruction devient alors une source de préoccupation. (Image : Capture d'écran / YouTube)
 

Une fois ces satellites détruits, le champ de débris lui-même devient complètement inutilisable. Étant donné que les satellites GEO sont habituellement utilisés pour des missions critiques comme les observations météorologiques et les avertissements de missiles, le fait que la Chine communiste possède des missiles avec des capacités aussi destructrices est certainement une mauvaise nouvelle pour le monde libre. « Nous avons beaucoup plus à perdre en GEO que n'importe quel autre pays... Nous ne voudrions pas avoir une capacité de frappe initiale», a déclaré au South China Morning Post Kaitlyn Johnson, chercheuse associée spécialisée dans la sécurité spatiale au Centre for Strategic and International Studies.

En février de cette année, le président américain Donald Trump a signé une directive qui centralise toutes les opérations spatiales militaires sous une seule unité – l’US Space Force . Sous la supervision du ministère de l'Armée de l'air, tout le personnel militaire actuellement en service dans le cadre des divers programmes spatiaux sera placé sous le contrôle de cette nouvelle agence. L’US space  Force aurait pour objectif de «dégrader, nier, perturber, détruire et manipuler les capacités de l'adversaire».