Un tableau d’une valeur de 24 millions d’euros découvert dans une cuisine en France, la propriétaire en état de choc

Par Vision Times
Le 05/12/2019

 

Le tableau «Christ Moqué» a été identifié comme étant l'œuvre du peintre florentin du XIIIe siècle, Cimabue, considéré comme l'un des premiers artistes de la Renaissance en Italie.
Le tableau «Le Christ Moqué» a été identifié comme étant l’œuvre du peintre florentin du XIIIe siècle, Cimabue, considéré comme l’un des premiers artistes de la Renaissance en Italie. (Image : Capture d'écran / YouTube)

 

Une Française de 90 ans a été sous le choc lorsqu’elle a découvert que le tableau qui était accroché entre sa cuisine et son salon valait environ 24 millions d’euros. Bien que le tableau ait été placé au-dessus d’un point de cuisson, il était encore en bon état.

En juin, la dame a décidé de vendre sa maison. Elle a contacté les commissaires-priseurs pour vérifier le contenu de la maison afin de savoir quels articles pourraient être vendus. Les commissaires-priseurs ont vu le tableau et ont recommandé qu’il soit envoyé pour être évalué par un expert. Après l’avoir analysé, les experts parisiens l’ont évalué à des millions d’euros. La vieille dame était très surprise, depuis le temps que le tableau trônait dans la maison. Le tableau a été identifié comme étant l’œuvre du peintre florentin du XIIIe siècle, Cimabue, considéré comme l’un des premiers artistes de la Renaissance en Italie.

«Seules 11 œuvres peintes sur bois lui ont été attribuées, et aucune d’entre elles n’a été signée. On pense qu'il [le tableau] fait partie d’un grand diptyque datant de 1280, lorsque Cimabue a peint huit scènes représentant la passion et la crucifixion du Christ. Deux scènes du même diptyque, connues sous le nom de La Vierge à l’enfant avec deux anges et La Flagellation du Christ, sont déjà accrochées à la National Gallery de Londres et à la Frick Collection de New York, respectivement», selon The Guardian.

 

Seules 11 œuvres ont été attribuées à Cimabue, dont «La Flagellation du Christ», qui fait partie de la Collection Frick à New York. (wikimedia)
Seules 11 œuvres ont été attribuées à Cimabue, dont «La Flagellation du Christ», qui fait partie de la Collection Frick à New York. (Image : wikimedia / CC0 1.0)

 

Lorsque l’expert en arts anciens Eric Turquin a examiné pour la première fois le tableau, appelé le Christ Moqué, il l’a immédiatement reconnu comme un chef-d'œuvre.

La réflectologie à l’infrarouge a été utilisée pour authentifier la provenance du tableau. Il a été mis aux enchères en octobre. C’était la première fois qu’un tableau de Cimabue était mis aux enchères. Estimé entre 4 et 6 millions d’euros, le tableau a finalement été vendu à 24.180.000 euros, à la surprise de tout le monde.

«Il n’y avait aucun indice nous permettant de savoir ce qu’il pouvait rapporter... Cvest un tableau unique, splendide et monumental. Cimabue était le père de la Renaissance, mais cette vente va au-delà de tous nos rêves», a dit une personne de la maison d’enchères, au Telegraph. La dame à qui appartenait le tableau a souhaité rester anonyme. Pendant longtemps, elle avait cru qu’il s’agissait d’une sorte d’icône religieuse russe. Elle n’a aucune idée de la façon dont il est entré en possession de sa famille.

Le peintre

Cimabue serait né avant 1250, son nom d’origine était Cenni di Pepi. La plupart de ses œuvres existent aujourd’hui sous forme de fresques et de panneaux. Son œuvre la plus importante se trouve à lvéglise supérieure de San Francesco d’Assise. L’immense scène de crucifixion, de Cimabue, peinte à Assise, est considérée comme un chef-d'œuvre. Elle ressemble actuellement à un négatif photographique comme les pigments de plomb ont noirci avec le temps.

 

L'immense scène de la crucifixion de Cimabue peinte à Assise est considérée comme un chef-d'œuvre.  ( wikimedia )
L’immense scène de la crucifixion de Cimabue peinte à Assise est considérée comme un chef-d’œuvre. (Image : wikimedia / CC0 1.0)

 

«Cimabue a adopté une forme iconographique byzantine, le Christ mort sur la croix, et l’a remplie de drame humain. Des doux rythmes parmi les fidèles à gauche, à l’hystérie palpitante des anges qui voltigent autour de la croix, Cimabue a raconté l’histoire de la Crucifixion en termes directs et humainement compréhensibles. Les figures au rendu ferme possèdent une plasticité et une plénitude que l’on ne trouve pas couramment dans la peinture de la fin du XIIIe siècle et expliquent certainement pourquoi il a été cité comme le premier peintre à rompre avec le style «grec» et à développer un style de peinture plus naturel», selon Your Dictionary.

Cimabue est également célèbre pour avoir été le professeur de Giotto di Bondone, qui est souvent considéré comme le premier grand peintre de la Renaissance. Giotto aurait été découvert par Cimabue alors qu’il était berger, et dessinait sur une pierre plate.

 

Traduit par Fetty Adler

 Version en anglais : Kitchen Painting in France Worth US$26 Million, Owner in Shock