Vidéo : « L’incomparable cruauté » des prélèvements d’organes en Chine

Vision Times
Le 15/10/2019

 Ce court métrage couvre les principales conclusions d'un tribunal indépendant de Londres selon lesquelles l'État chinois aurait tué un grand nombre de prisonniers d'opinion pour leurs organes.

 

En juin, le tribunal indépendant a rendu son jugement selon lequel il était prouvé de façon irréfutable que cette atrocité avait non seulement été commise, mais qu'elle se poursuit encore aujourd'hui.

Basées sur une enquête qui a duré un an, les conclusions ont attiré l'attention des médias du monde entier sur une atrocité révélée pour la première fois en 2006 à la suite d'allégations selon lesquelles des pratiquants de Falun Gong emprisonnés étaient tués pour leurs organes dans le nord-est de la Chine.

Un jugement final rendu par Sir Geoffrey Nice QC

Le jugement final a été rendu par Sir Geoffrey Nice QC, ancien procureur du Tribunal pénal International, chargé des crimes de guerre.

«La collecte forcée d'organes est pratiquée à grande échelle depuis des années, dans toute la Chine et les pratiquants du Falun Gong ont été l'une - et probablement la principale - source d'approvisionnement en organes», a déclaré le jugement du tribunal.

L'étude conclut :  «Le tribunal note que le prélèvement forcé d'organes est d'une cruauté inégalée, même comparée - sur la base de mourir pour mourir - aux meurtres commis lors de crimes de masse au cours du siècle dernier. Dans l'esprit de certaines personnes il y a une croyance justifiable, allant jusqu'à la probabilité et même la forte probabilité – qu’un génocide a été  commis».

«Dans cette optique, et en tenant compte des éléments de preuves et du droit, il ne fait aucun doute que ceux qui ont le pouvoir d’engager des enquêtes et des procédures devant les tribunaux internationaux ou à l'ONU ont le devoir de vérifier si un génocide a été commis. Ils devraient agir immédiatement pour déterminer la responsabilité de tout acte contraire aux dispositions de la convention sur le génocide», a affirmé l'arrêt.

Le tribunal a été mis sur pied par la Coalition internationale pour mettre fin aux abus des greffes l’(ETAC), une association d'avocats, d'universitaires, d'éthiciens, de professionnels de la santé, de chercheurs et de défenseurs des droits humains.

Pour en savoir plus sur la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine, vous pouvez consulter la courte vidéo ci-dessous de Swoop Films (Swoop Films


Texte français : Charlotte Clémence

Version en anglais : Video: The ‘Unmatched Wickedness’ of Organ Harvesting in China