Payer pour recevoir des éloges, la nouvelle lubie des réseaux sociaux en Chine

Texte français : Swan et Anne
Le 04/04/2019

Les réseaux sociaux chinois font face à un nouvel engouement – l’achat de compliments. Les utilisateurs paient à des étrangers des frais fixes pour que ceux-ci les complimentent ou les félicitent, eux ou leurs proches. Beaucoup pensent que cette tendance est un moyen pour les citoyens chinois de faire face à la dureté de leur vie.

 

Les réseaux sociaux chinois font face à un nouvel engouement – l’achat de compliments. (Image: Baranq / 123rf)
Les réseaux sociaux chinois font face à un nouvel engouement – l’achat de compliments. (Image: Baranq / 123rf)
 

L’achat d’éloges

Les modes de paiement pour les programmes «payer pour des éloges» varient en fonction du groupe de discussion. Certains groupes vendent des abonnements pour environ 50 yuans (10 $), incluant environ cinq minutes de compliments. Un représentant de CNBC, qui s'est joint à l'un de ces groupes de discussion sur les éloges, a constaté que celui-ci se concentrait sur l'éloge des proches de l'utilisateur.

«L'administrateur, qui a demandé à garder l'anonymat, a déclaré qu'il demandait 15 yuans pour trois minutes, ou 25 yuans pour cinq minutes d'éloges dans le groupe WeChat. Vous pouvez envoyer des informations supplémentaires, telles que des détails sur votre relation avec une personne, ses goûts. Vous êtes ensuite invité à l'un des groupes sur WeChat aux côtés de l'autre personne que vous avez nommée. Et puis les compliments commencent», selon CNBC.
 


Les modes de paiement varient pour les séances d’éloges, mais un groupe WeChat facture des frais d'adhésion de 10 $ pour 5 minutes de compliments. (Image: Capture d'écran/ Youtube)
Les modes de paiement varient pour les séances d’éloges, mais un groupe WeChat facture des frais d'adhésion de 10 $ pour 5 minutes de compliments. (Image: Capture d'écran/ Youtube)


Les compliments sont personnalisés en fonction des caractéristiques et des désirs d'une personne. Les gens qui s'inquiètent de leur apparence reçoivent des compliments sur leur beauté. Ceux qui se sentent tristes reçoivent des messages inspirants, qui leur remonteront le moral. Certains groupes d’éloges se sont livrés à des agressions verbales et ont été fermés par WeChat. Cependant, la plupart des groupes sont riches en commentaires positifs. En fait, les meilleurs d'entre eux ont un modérateur qui s'assure que les directives du groupe soient suivies pendant la «séance d’éloges».

Bien que la participation à des groupes de compliments soit considérée comme une activité inoffensive, certains avertissent qu'une implication excessive pourrait finir par causer des dommages psychologiques. Tout le monde aime les éloges, mais en écouter trop d'un «groupe d’éloges» pourrait être nuisible... Le plus grand risque est l'accent constant mis sur le «faux soi», qui rend plus difficile de discerner son «vrai soi», a déclaré Chen Kan, professeur de psychologie à l'Université Fudan, dans un communiqué (The Straits Times).


Quelles sont les raisons qui ont amenées à cela?

Les réseaux sociaux ont tendance à amplifier le «mauvais côté» de la vie, ce qui pourrait conduire à la déprime. Une étude menée par l'Université de Pennsylvanie l'an dernier a révélé que passer trop de temps sur les réseaux sociaux augmente le risque de dépression et de solitude. Ceux qui ont limité leur utilisation des réseaux sociaux se sont révélés être en meilleure santé mentale.

Avec les pressions exercées par les études, le travail, et les relations  qui se développent de plus en plus en Chine, les groupes d'éloges sont considérés, pour de nombreuses personnes, comme un moyen d'échapper aux contraintes et difficultés de la vie quotidienne. Les gens, qui n’ont souvent jamais entendu un seul mot d'éloge de la part de leurs proches ou de leurs collègues de travail, peuvent enfin entendre des compliments. Même si de tels compliments sont faux, le résultat est qu'ils peuvent remonter le moral d'une personne. C'est pourquoi de nombreux Chinois paient pour les compliments.



 Avec les pressions exercées par les études, le travail et les relations qui se développent de plus en plus en Chine, les groupes d'éloges sont considérés, pour de nombreuses personnes, comme un moyen d'échapper aux contraintes et difficultés de la vie quotidienne. (Image: Katsiaryna Lenets / 123rf)
Avec les pressions exercées par les études, le travail et les relations qui se développent de plus en plus en Chine, les groupes d'éloges sont considérés, pour de nombreuses personnes, comme un moyen d'échapper aux contraintes et difficultés de la vie quotidienne. (Image: Katsiaryna Lenets / 123rf)


Les observateurs affirment également que les groupes d'éloges pourraient être une réaction à la tendance antérieure des «groupes de médisances» qui était très répandue l'année dernière. Fondamentalement, une personne choisirait un camp lors d’un débat, et argumenterait pour prouver la supériorité de son camp. Il y a eu aussi des agressions verbales lors de débats animés.

Le phénomène des groupes d’éloges a commencé dans les universités chinoises le mois dernier. Les élèves avaient apparemment créé des groupes de discussion pour se remonter le moral. Cela a été repris par les utilisateurs des réseaux sociaux,  pour aboutir au succès actuel.