161 Chinois ne sont plus milliardaires après le plongeon des marchés boursiers

Le 24/03/2019

Les tensions avec les Etats-Unis ainsi qu’un ralentissement de l’économie ont eu un impact négatif sur les marchés boursiers chinois l’an passé. En conséquence, au moins 161 personnes ont perdu leur statut de «milliardaire» en Chine, selon le rapport de recherche sur les richesses des sociétés, Hurun. Ces anciens milliardaires ne sont certainement pas à plaindre, avec de beaux restes devant eux, mais ce chiffre indique certainement un retournement de tendance de fond.

 

 
En conséquence des tensions sur les marchés avec les U.S., au moins 161 personnes ont perdu leur statut de «milliardaire» en Chine l’an passé. (Image: Screenshot / YouTube)
En conséquence des tensions avec les Etats-Unis, au moins 161 personnes ont perdu leur statut de «milliardaire» en Chine l’an passé. (Image: Screenshot / YouTube)
 

Chute de milliardaires

L’année passée, le nombre de milliardaires chinois s’élevait à 819. Mais au 31 Janvier 2019 ce chiffre baisse à 658. Malgré cette chute rapide, la Chine continue à compter le plus grand nombre de milliardaires au monde, avec les Etats-Unis à la seconde place. Le nombre de milliardaires américains a été fixé à 584.

Le dirigeant de Tencent, Ma Huateng, était parmi les plus grands perdants de la chute des marchés financiers. Sa fortune a chuté de 19 pour cent, à 38 milliards de dollars U.S. suite au début de la répression intense du gouvernement chinois à l’encontre de l’industrie du ‘gaming’ ayant pour but de limiter l’influence sur les enfants. En conséquence, de nombreux jeux payants de la société ont généré moins de revenus, dépréciant par là même la valeur de l’action. Wang Jianlin, propriétaire du Dalian Wanda Group, a vu son net chuter de 37%,  à 17 milliards de $. Jadis connu comme l’homme le plus riche de Chine, Wang a récemment liquidé des actifs.

 
Jadis connu comme l’homme le plus riche de Chine, Wang Jianlin, propriétaire du Dalian Wanda Group, a vu son net chuter de 37%. (Image: Screenshot / YouTube)
Jadis connu comme l’homme le plus riche de Chine, Wang Jianlin, propriétaire du Dalian Wanda Group, a vu son net chuter de 37%. (Image: Screenshot / YouTube)
 

Il y a aussi eu des milliardaires dont la fortune s’est accrue l’an passé. Le plus remarquable parmi eux était le fondateur de Alibaba, Jack Ma. Sa valeur nette a bondi de 20% à 39 millards de U.S. $, faisant de lui la personne la plus riche de Chine. Il est cependant loin derrière l’homme le plus riche du monde , Jeff Bezos, dont la richesse totale est estimée aux environs de 147 milliards de U.S. $.

Zhang Yong, propriétaire de la chaine de restaurant Haidilao, est devenu le plus riche des propriétaires de restaurants dans le monde, avec ses actifs évalués à 8.8 milliards de U.S. $. Zhang Yiming, fondateur de la société technologique ByteDance, a également vu sa richesse augmenter l’an passé. Byte Dance détient l’application de média social populaire TikTok.

 

Ralentissement économique

La plupart des experts des marchés s’attendent à ce que le ralentissement économique de la Chine continue cette année. La Banque Mondiale a révisé ses estimations du taux de croissance attendue du pays,  de 6.5% à 6.2% en 2019, dû aux conflits non résolus sur les échanges commerciaux avec les Etats-Unis. «Pour l’avenir, le challenge de la politique de la Chine est de gérer les turbulences liées aux échanges, tout en maintenant les efforts pour limiter le risque financier… Pour stimuler l’économie, la politique fiscale pourrait se concentrer sur l’accroissement de la consommation des ménages plutôt que sur les infrastructures publiques», selon la banque (CNBC).

En tentant de maintenir la croissance économique, le gouvernement chinois a introduit quelques suppressions de taxes. Selon certains rapports, l’état a annoncé certaines réductions de taxes pour les entreprises qui évitent de licencier leurs employés. Une économie qui ralentit va également décourager les dépenses de consommation, compliquant davantage le problème. Les perspectives des exportations chinoises semblent également menacées.

 

 
Selon certains rapports, l’état a annoncé certaines réductions de taxes pour les entreprises qui évitent de licencier leurs employés. (Image: Copie d’écran / YouTube)
Selon certains rapports, l’état a annoncé certaines réductions de taxes pour les entreprises qui évitent de licencier leurs employés. (Image: Copie d’écran / YouTube)

 

L’indice officiel des Directeurs d’Achats (PMI) a indiqué 49,2 pour Février 2019, le plus faible niveau depuis trois ans. C’est le troisième mois consécutif où le PMI chute, signalant une faible activité industrielle dans les états asiatiques. «A moins que la guerre commerciale ne se transforme réellement en une trêve étendue, l’affaiblissement peut ne pas se terminer dans un proche avenir… Donc, nous nous attendons à ce que le PMI de mars soit également en baisse» a dit Iris Pang, économiste à ING, dans une déclaration (CNBC).

Washington et Pékin sont supposés être les étapes finales des négociations pour clore la guerre commerciale. On attend que les Etats-Unis baissent leurs tarifs sur les importations chinoises et que Pékin accepte de nombreux changements politiques, incluant des lois pour une protection accrue de la propriété intellectuelle et une économie plus ouverte. Les présidents Donald Trump et Xi Jinping pourraient se rencontrer le 27 mars pour finaliser l’accord.